Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Amériques

Après le passage de Sandy, la côte est des États-Unis se réveille groggy

Vidéo par France 2

Dernière modification : 31/10/2012

Le dernier bilan fait état d'au moins 42 morts après le passage de Sandy. Plusieurs millions de foyers sont toujours sans électricité et le nord-est a les pieds dans l'eau. Barack Obama est attendu ce mercredi dans le New Jersey.

Des millions d'Américains, victimes du cyclone Sandy qui a dévasté le nord-est du pays, sont dans le noir et les pieds dans l'eau ce mercredi 31 octobre. Plus de huit millions de foyers et d’entreprises étaient privés d’électricité la veille. Le dernier bilan des victimes, essentiellement dû à des chutes d’arbres, s’élève à au moins 42 morts, dont 18 à New York.

Le passage de Sandy, qui a rencontré sur son parcours un front froid venant du nord, a également entraîné d'impressionnantes chutes de neige dans une vaste zone recouvrant la Virginie Occidentale, la Virginie, la Pennsylvanie, le Maryland, le Tennessee et l'Ohio.

Le New Jersey dévasté

Avec des vents allant jusqu’à 150 km/h, l’État côtier du New Jersey, méconnaissable, a sans doute été le plus touché. Mardi 30 octobre, le gouverneur Chris Christie s'est rendu sur les lieux et parlé d'une "catastrophe sans précédent" dans le New Jersey .

Images du New Jersey ravagé

Du jamais vu à New York

Dans l’État voisin de New York, les dégâts sont tout aussi impressionnants. Le sud de Manhattan, où se trouve notamment le quartier financier de Wall Street, est toujours sans électricité tandis que les transports en commun sont paralysés. "Le métro new-yorkais a 108 ans mais il n'avait jamais fait face à une catastrophe aussi dévastatrice", a estimé Joseph Lhota, le président de la régie des transports de la Grosse Pomme.

Images de New York

Dans le quartier du Queens, un incendie spectaculaire a détruit une centaine d’habitations et mobilisé les pompiers pendant des heures mardi 30 octobre.

Par ailleurs, près de 70 abris ont été mis à disposition des familles new-yorkaises ayant perdu leur logement, tandis que les hôtels sont pris d’assaut.

Les systèmes d’alarme et de vidéosurveillance étant hors d’état de marche, les New-Yorkais craignent des pillages nocturnes. Mais le maire de New York, Michael Bloomberg, se veut rassurant et parle d’ores et déjà d’un "retour à la normale". "C'est le début d'un processus qui va prendre un peu de temps. Mais on va bientôt commencer à remonter la pente", ajoute-t-il.

Le maire appelle toutefois la population à la plus grande prudence en ce jour d’Halloween, traditionnellement très célébré dans les rues de la Grosse Pomme. Pour la première fois en 39 ans d'existence, la grande parade prévue mercredi 31 octobre a été annulée à New York, le tracé de l'événement étant en partie privé de courant.

En revanche, les organisateurs du légendaire marathon de la ville, qui doit accueillir 47 000 coureurs, ont maintenu la course qui doit avoir lieu dimanche 4 novembre.

Le maire de New York appelle à la vigilance à l'occasion d'Halloween

Sandy semble profiter à Barack Obama

Interrompant sa campagne à une semaine de l'élection présidentielle, Barack Obama a déclaré, mardi 30 octobre dès l’aube, l'état de "catastrophe majeure" dans les États de New York et du New Jersey, permettant ainsi la mise en place de programmes d'aide pour les victimes. Le président est attendu mercredi 31 octobre dans le New Jersey aux côtés du gouverneur Chris Christie qui, en dépit de son soutien au candidat républicain Mitt Romney, a salué la bonne gestion de Barack Obama. Mitt Romney participera de son côté à des réunions électorales en Floride après avoir collecté la veille des vivres lors d'un meeting dans l'Ohio.

20 milliards de dollars de dégâts

Selon les premières estimations, les dégâts causés par Sandy pourraient coûter 20 milliards de dollars. Cependant, le réel impact économique reste, pour l’heure, difficile à chiffrer. Si certains secteurs, comme l’aérien, sont touchés de plein fouet, d’autres pourraient bénéficier rapidement des travaux de reconstruction.

L'impact économique de Sandy

Wall Street, fermé depuis deux jours, reprendra son activité normalement mercredi 31 octobre, comme les théâtres de Broadway, qui ont annoncé la reprise de leurs spectacles. En revanche, les échanges physiques du pétrole resteront suspendus tant que n'aura pas été levé l'ordre d'évacuation de la pointe sud de Manhattan, où se trouve le marché spécialisé dans les produits énergétiques pétroliers.

Enfin, deux réacteurs ont dû être mis à l'arrêt et une troisième centrale est toujours en état d'alerte. "Tout semble sous contrôle à ce stade. Aucune infrastructure de centrale n'a été endommagée", a toutefois affirmé un porte-parole de l'autorité de sûreté nucléaire américaine.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 31/10/2012

  • INTEMPÉRIES

    La côte est des États-Unis panse ses plaies après le passage de Sandy

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Sandy, un cyclone à plusieurs dizaines de milliards de dollars

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Aux États-Unis, le bilan du cyclone Sandy s'alourdit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)