Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SPORT

PSG-OM, deuxième acte !

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/10/2012

Trois semaines après leur confrontation en Ligue 1, le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille se retrouvent ce mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (20h55). L’occasion pour Carlo Ancelotti de faire tourner son effectif.

Plus que l'affiche des 8e de finale de la Coupe de la Ligue mercredi (20h55), PSG-Marseille propose un tournant dans la saison des deux grands rivaux, le premier ne pouvant se permettre de lâcher une compétition dont le second, en plein coup d'arrêt, est le triple tenant.

C'est bien le PSG qui joue le plus gros dans cette deuxième confrontation entre les deux clubs en Coupe de la Ligue (victoire parisienne 3-2 au Vélodrome, en 16e de finale en 2004-2005). Quel que soit l'adversaire, une sortie de route dès les 8e de finale pour un club qui a investi plus de 100 millions d'euros cet été serait considérée comme un choc. Et un sacré coup de semonce, surtout après l'échec déjà à ce stade la saison dernière (3-2 à Dijon), ce qui avait fragilisé l'entraîneur Antoine Kombouaré.

"La Coupe de la Ligue n'est pas la priorité, mais une compétition importante où nous devons faire bonne figure", a assuré mardi l'entraîneur parisien Carlo Ancelotti.
Le PSG vise en priorité le titre de champion de France, mais il se veut compétitif sur tous les tableaux, d'autant plus quand il s'agit de faire la nique à son grand rival national dans sa Coupe devenue fétiche.

"Un titre c'est un titre, je ne crache pas dans la soupe, a prévenu Sakho lundi. La gagner ce serait exceptionnel aussi, je ne dirais pas non à un titre en plus dans mon palmarès. Marseille reste Marseille. Un clasico ça ne se joue pas, ça se gagne, c'est toujours un rendez-vous particulier".

Ibrahimovic ménagé

La première confrontation cette saison en championnat avait débouché sur un nul 2-2 au Vélodrome le 7 octobre, laissant davantage de regrets au PSG, amorphe en seconde période, alors que Pastore s'était révélé fantomatique durant la première. Ibrahimovic était sorti furieux du stade.

Depuis, Paris a détrôné l'OM en tête de la L1 et signé trois succès sans encaisser le moindre but (Reims 1-0, Dinamo Zagreb 2-0, Nancy 1-0). Marseille, en revanche, a perdu ses deux rencontres (1-0 à Troyes en L1, 2-0 à Mönchengladbach en C3), même si le report de son match prévu dimanche soir contre Lyon en raison d'intempéries lui aura aussi permis de souffler.

Fortunes opposées également pour les deux héros du 7 octobre, chacun auteur d'un doublé : Gignac, blessé à un pied, demeure indisponible, et sera remplacé en pointe par Rémy (auteur de quatre des huit derniers buts de l'OM en Coupe de la Ligue), tandis qu'Ibrahimovic a porté son total à 12 buts en autant de matches toutes compétitions confondues.

À surveiller aussi, les retrouvailles entre Amalfitano et Matuidi, qui s'étaient accrochés le 7 octobre et seront entendus pour cela par la commission de discipline le 15 novembre, alors qu'ils y étaient initialement convoqués pour la séance de... mercredi, jour du match.
Ancelotti a décidé de ménager son attaquant star Ibrahimovic, son gardien Sirigu et son jeune milieu Verratti. Privé de Nene (pommette), Thiago Motta (dos), Lavezzi (adducteurs) et Alex (reprise), il récupère Chantôme. Sakho devrait réintégrer la charnière centrale.

Tournant pour l'OM ? Il reste sur douze victoires consécutives en Coupe de la Ligue (son dernier revers remonte à septembre 2008), et une treizième lui permettrait de finir en beauté un mois d'octobre en demi-teinte, et de se relancer. "On va la jouer à fond car on sait ce qu'elle a pu nous apporter dans le passé, assure le défenseur Fanni. L'année dernière, cela a été notre rayon de soleil de la saison. Il n'y a pas de compétition à négliger".


Côté tribunes, quelque 400 supporters marseillais sont attendus au Parc des Princes. 

AFP

Première publication : 31/10/2012

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : le PSG s'impose à Zagreb sans forcer

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : l'OM trébuche à Troyes, le PSG s'installe en tête du championnat

    En savoir plus

  • FOOTBALL - LIGUE 1

    L'OM garde la tête face à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)