Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

FRANCE

Le fonctionnement de la DCRI pointé du doigt dans l'affaire Merah

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/11/2012

Après les révélations de "Libération" sur la gestion de l'affaire Mohamed Merah - démenties par l'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant -, l'avocat des familles des victimes demande une enquête parlementaire sur la DCRI.

L'ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant n’a pas tardé à réagir aux révélations du journal "Libération". Dans son numéro du 31 octobre, le quotidien dénonçait des dysfonctionnements de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dans l'affaire Merah. Une information que Claude Guéant a démenti sur RTL, précisant qu'avant les tueries de mars à Montauban et Toulouse "jamais le comportement [de Mohamed Merah" n'a révélé de dangerosité".

Selon le quotidien français, deux policiers toulousains ont pourtant affirmé aux juges enquêtant sur l'affaire Merah qu'ils avaient envisagé dès le mois de juin 2011 la transmission au parquet du dossier du tueur au scooter. Un dossier resté sans réponse

"Nous voulons savoir , nous voulons comprendre" Me Patrick kLUGMAN

de leurs supérieurs de la DCRI.

Le journal s'appuie sur des PV d'auditions de ces policiers où ils évoquent notamment le "potentiel de dangerosité" et le côté "cloîtré, méfiant, paranoïaque" de Mohamed Merah, environ un an avant que le tueur ne sévisse. Des affirmations que l'ancien ministre de l'Intérieur a relativisé jeudi. À cette date, "il n'y avait jamais eu aucun signe de passage à l'acte", a ainsi défendu Claude Guéant.

"Lever le secret-défense"

"Il ne suffit pas de trouver que quelqu'un est paranoïaque, qu'une personne trouve que quelqu'un est paranoïaque, pour dans le même temps l'interpeller. Enfin on n'interpelle pas en France les paranoïaques !", a ajouté le pensionnaire de la place Beauvau de février 2011 à mai 2012. L'ancien ministre a fait valoir que, certes Merah "fréquentait les milieux salafistes de Toulouse, mais les milieux salafistes de Toulouse manifestaient une conviction religieuse, [ils] n'ont jamais donné le moindre signe d'une volonté de passage à l'acte", a-t-il fait valoir.

L'avocat des familles des victimes de l'école Ozar-Hatorah à Toulouse, aujourd'hui rebaptisée Ohr Torah, Me Patrick Klugman, a signalé à la rédaction de FRANCE 24 qu’il demandait la "création d'une enquête parlementaire sur le fonctionnement de la DCRI et la DGSE."  Cela permettrait, selon lui, de lever le secret-défense et de savoir "à quel moment la DGSE a été saisie par les services américains". Pour l'avocat, "on ne peut pas se permettre la moindre zone d’ombres dans cette affaire".

Première publication : 01/11/2012

  • FRANCE

    François Hollande : "La France est déterminée à combattre l'antisémitisme"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Merah : des documents de la DCRI accréditent la thèse du réseau islamiste

    En savoir plus

  • FRANCE

    "Libération" publie les échanges entre Merah et la DCRI

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)