Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Rodin en majesté au Grand Palais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Keep calm et carry on"

En savoir plus

FOCUS

L'Inde, paradis des startups

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Londres frappée au coeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Marine Le Pen au Tchad

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Londres : la piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Sage-femme" : Catherine Deneuve et Catherine Frot se découvrent

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Le Roux : une démission pour l'exemple ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Commémore-t-on excessivement les attentats ?"

En savoir plus

SPORT

Après sa victoire contre l'OM, le PSG affiche ses ambitions

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 01/11/2012

Le Paris Saint-Germain n'a pas souffert mercredi pour se hisser en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Le club parisien s'impose 2-0 face à Marseille, triple tenant du titre, qui a joué une heure en infériorité numérique. Réactions.

Le PSG a mis fin mercredi 31 octobre au Parc des Princes à la série record de l'OM qui comptait jusqu'alors 12 succès consécutifs en Coupe de la Ligue. Le club parisien, privé de son meilleur buteur Zlatan Ibrahimovic, en est lui désormais à neuf victoires en dix confrontations face à Marseille dans les coupes nationales.

Ce nouveau succès du Paris Saint-Germain s'est dessiné à la demi-heure de jeu lorsque l'arbitre de la rencontre a sifflé un pénalty pour le club de la capitale suite à une faute de Rod Fanni sur Guillaume Hoarau. Pire, le club phocéen a vu également son joueur se faire exclure pour cette faute. Une décision incompréhensible selon l'entraîneur de l'OM, Elie Baup, au micro de FRANCE 24 :

Elie Baup : "Marseille a joué à dix contre douze"

En infériorité numérique et menés au score, les Marseillais n'ont jamais pu inverser la tendance. Ce sont même les Parisiens via Jérémy Ménez qui ont corsé l'addition à la 50e minute, suite à une ouverture lumineuse de Pastore. Le même Ménez, alerté par Bodmer quelques minutes plus tard, aurait pu inscrire un doublé sans le retour d'Abdallah (68e).

Le premier affrontement entre le PSG et l'OM, le 7 octobre dernier en championnat au Vélodrome, avait accouché d'un résultat nul (2-2). Le match de mercredi prolonge les trajectoires opposées entre le club parisien qui a détrôné Marseille en tête de la L1 et signé trois succès sans encaisser le moindre but (Reims 1-0, Dinamo Zagreb 2-0, Nancy 1-0) ; quand pendant ce temps-là l'équipe phocéenne perdait ses deux rencontres (1-0 à Troyes en L1, 2-0 à Mönchengladbach en C3).

Le PSG ambitieux "veut jouer sur tous les tableaux"

"On est dans une série négative, il va falloir faire preuve de solidarité. Je suis persuadé que cela va tourner", indiquait ainsi le capitaine marseillais Steve Mandanda à l'issue du match. En écho, son coéquipier Loïc Rémy, fantomatique mercredi, ajoutait : "Cela a été compliqué, mais on a encore des objectifs avec le championnat, la Coupe de France et la Ligue Europa." Justement l'OM a l'occasion de se relancer dimanche prochain en championnat à Ajaccio.

Le PSG tentera lui d'accroître son avance en tête de la Ligue 1 en recevant Saint-Etienne dès samedi. Un avant-goût du quart de finale de la Coupe de la Ligue qui opposera ces deux équipes fin novembre. Ecoutez la réaction du milieu de terrain parisien Mohamed Sissoko :

Mohamed Sissoko : "On veut jouer sur tous les tableaux"

L'entraîneur parisien Carlo Ancelotti s'est même offert le luxe mercredi face à l'OM de donner du temps de jeu à des abonnés au banc ou aux tribunes (Camara, Hoarau, Rabiot, Tiéné et même Luyindula). De quoi réjouir le manager du club parisien Léonardo, très enthousiaste au micro de FRANCE 24, à l'issue de cette rencontre :

Leonardo : "Je n'aime pas que l'on parle de Zlatan dépendance"

 

Programme des quarts de finale de la Coupe de la Ligue qui auront lieu les 27 et 28 novembre :

Montpellier - Nice

Bastia ou Auxerre (2e div.) - Lille

Saint-Etienne - Paris SG

Rennes - Troyes

Première publication : 01/11/2012

COMMENTAIRE(S)