Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Amnesty dénonce les violences faites aux femmes en Égypte

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : la loi anti-djihad de Cazeneuve

En savoir plus

FOCUS

L'essor d'un bouddhisme radical

En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Maintenant, fais tes prières" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Bagdad accuse les forces kurdes de la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

EUROPE

Bruxelles n'interdira pas le parfum Chanel n°5

©

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 02/11/2012

Alors qu'une étude scientifique pointe du doigt la présence d'ingrédients allergènes dans certains parfums comme Chanel n°5, la Commission européenne n'a pas l'intention d'adopter une législation qui aurait pu conduire à leur interdiction.

Les parfumeurs étaient inquiets. Des scientifiques liés à la Commission européenne ont préconisé de restreindre l'utilisation d'ingrédients allergènes dans la composition de certaines fragrances et produits cosmétiques. Dans leur ligne de mire, entre autres : les parfums Chanel n°5 ou Dior Addict. Les fabricants haut de gamme redoutaient d'être forcés à changer les formules de leurs fragrances, exercice technique qui aurait altérer la composition de parfums mondialement connus.

La Commission européenne a voulu rassurer le secteur de la parfumerie : elle n'a pas l'intention d'interdire l'utilisation de ces ingrédients allergènes, a indiqué ce vendredi 2 novembre à l'AFP l'un de ses porte-parole, mais seulement d'engager des consultations avec ladite industrie pour protéger les consommateurs contre les éléments naturels à l'origine d'allergies dans les parfums.

"Il s'agit d'un travail scientifique, mais ce n'est pas la position de la Commission", a déclaré Frédéric Vincent, porte-parole pour la Santé et la Protection des consommateurs.

"Le processus législatif n'a pas débuté"

"On est encore très loin d'envisager une modification de la législation européenne", a assuré M. Vincent en rappelant que la Commission avait engagé depuis le mois d'août des discussions avec les professionnels de l'industrie et les associations de consommateurs "afin d'étudier l'impact économique de cet avis, notamment pour les petits producteurs de citrons ou de bergamote".

Il a souligné qu'une "infime partie de la population a des allergies aux parfums ou aux cosmétiques".

"Les industriels du parfum et des cosmétiques savent ce que nous faisons", a insisté le porte-parole. "Le processus législatif n'a pas débuté, et ce n'est pas demain la veille", a-t-il ajouté.

Alors que certains professionnels se sont inquiétés publiquement d'une éventuelle réglementation qui menacerait, selon eux, l'industrie des parfums, M. Vincent a affirmé qu'il était "faux de dire que la Commission européenne veut interdire le Chanel numéro 5".

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 02/11/2012

Comments

COMMENTAIRE(S)