Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Forum économique mondial : les États-Unis de retour à Davos

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le vice-président américain Mike Pence en Israël

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kenneth Roth, HRW : "Macron a gagné en affrontant directement l'extrême droite"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

Moyen-orient

Attaque de Benghazi : le consulat aurait abrité une mission secrète de la CIA

© AFP

Dernière modification : 03/11/2012

Selon le "Wall Street Journal", le consulat américain de Benghazi, qui a été la cible, le 11 septembre, d'une attaque dans laquelle l'ambassadeur a été tué, hébergeait une mission de la CIA chargée de mettre la main sur les armes lourdes du régime.

Le consulat de Benghazi (Libye), où quatre Américains dont l'ambassadeur ont trouvé la mort le 11 septembre lors d'une attaque, abritait principalement des membres de la CIA en mission secrète, rapporte vendredi le Wall Street Journal (WSJ).

L'attaque du consulat a provoqué une tempête politique aux Etats-Unis, à l'approche des élections du 6 novembre. Les républicains emmenés par Mitt Romney ont reproché au gouvernement démocrate du président Barack Obama leur manque de préparation et de réaction.

Selon le journal américain, seuls sept des 30 responsables américains évacués de Benghazi à la suite de cette attaque travaillaient pour le département d'Etat.

Les deux agents de sécurité tués le 11 septembre travaillaient également pour l'Agence centrale de renseignement et non pour le ministère américain des Affaires étrangères, le département d'Etat, indique le WSJ.

Plus d'une vingtaine de membres de la CIA opéraient en secret dans un bâtiment annexe du consulat, où s'étaient retranchés des membres du personnel après une première attaque.

L'objectif de cette mission secrète, entamée peu après le début en février 2011 du mouvement de révolte qui allait entraîner la chute de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi, était de lutter contre le terrorisme et de mettre la main sur les armes lourdes du régime, selon le journal.

Des problèmes de communication entre la CIA et le département d'Etat pourraient expliquer les failles en matière de sécurité mises au jour lors de cette attaque, poursuit le Wall Street Journal.
 

AFP

Première publication : 02/11/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton "assume la responsabilité" de la gestion de l'attaque de Benghazi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attaque de Benghazi : les conditions de sécurité diplomatique remises en cause

    En savoir plus

  • LIBYE

    Attaque anti-américaine de Benghazi : de larges zones d'ombre demeurent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)