Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

FRANCE

Deux jeunes hommes abattus lors d'un nouveau règlement de comptes à Marseille

© AFP

Dernière modification : 02/11/2012

Les quartiers Nord de Marseille ont une fois de plus été le théâtre de violences. Deux jeunes hommes ont été tués jeudi soir, victimes d'un règlement de comptes. Depuis le début de l'année, 23 meurtres ont été perpétrés dans la cité phocéenne.

Deux jeunes hommes ont été abattus jeudi soir dans une rue des quartiers Nord de Marseille par des tueurs en voiture, ce qui porte à 23 le nombre de victimes de règlements de comptes dans la région depuis début 2012.

Les victimes âgées d'une vingtaine d'années, qui se trouvaient à bord d'une Clio noire de location, sont décédées sur le coup après avoir été touchées par des projectiles probablement tirés par une Kalachnikov et un pistolet de gros calibre, selon une source proche de l'enquête.

Il s'agit du conducteur, originaire de la cité de la Castellane (15e arrondissement), et de son passager.

Le cousin de ce dernier, qui se trouvait à l'arrière, a réussi à sortir du véhicule pour se réfugier chez un habitant d'une rue voisine qui a donné l'alerte. Il est originaire du Val-de-Marne, dans la région parisienne, a précisé à l'AFP le maire des 13e et 14e arrondissements Garo Hovsepian.

Selon le témoignage du rescapé, une voiture a bloqué la Clio contre le trottoir, tandis que les occupants d'un second véhicule - et non d'une moto, comme indiqué dans un premier temps - ouvraient le feu.

Une sacoche, dont le contenu était en cours d'expertise, a été découverte sur les lieux, tandis qu'une des voitures utilisées par les agresseurs - une Golf - était retrouvée brûlée sur la commune des Pennes-Mirabeau, à une quinzaine de km de Marseille.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le double homicide serait lié à des rivalités entre bandes sur fond de trafic de stupéfiants, a précisé l'élu.

Les faits se sont déroulés près de l'avenue de l'Escadrille Normandie-Niemen, dans le 14e arrondissement, non loin du quartier du Merlan où un commando de plusieurs hommes cagoulés et armés avaient braqué mercredi soir le magasin d'un centre commercial, amenant les caissières du supermarché à faire valoir leur droit de retrait.

Les investigations ont été confiées à la brigade criminelle de la police judiciaire, déjà en charge de plusieurs meurtres sur fond de trafic de drogue.

Le procureur adjoint de la République, Jean-Jacques Fagni, s'est rendu sur la scène du crime. Le préfet de police des Bouches-du-Rhône, Jean-Paul Bonnetain, le directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP), Pierre-Marie Bourniquel, et le directeur interrégional de la police judiciaire, Christian Sainte, tous trois entrés récemment en fonction, ont également fait le déplacement.

Depuis le début de l'année, 23 personnes ont été tuées dans des règlements de comptes dans la région. Le dernier datait du 11 octobre, quand un homme de 53 ans a été assassiné à la terrasse d'un bar du 4e arrondissement de Marseille, devant de nombreux témoins à l'heure du déjeuner. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait alors dénoncé, sur place, "un crime de trop, inacceptable".

Le gouvernement avait annoncé le 6 septembre, à l'issue d'un comité interministériel à Matignon, un plan global de mesures destinées à endiguer la criminalité dans la deuxième ville de France, et à y réduire les inégalités sociales.

Parmi les mesures, figuraient un renforcement d'effectifs dans la police - les 120 fonctionnaires promis sont attendus vendredi à Marseille - et la mise en place d'une nouvelle stratégie, basée sur le renseignement et une coopération étroite entre forces de l'ordre et magistrats, pour lutter contre le trafic de drogue.
 

AFP

Première publication : 02/11/2012

  • FRANCE

    Marseille : dissolution d'une équipe de la BAC gangrenée par des "ripoux"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault propose un plan global d'action pour Marseille

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le gouvernement au chevet de Marseille, rongée par la criminalité

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)