Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Le "Superman" Poutine bientôt KO ?

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 02/11/2012

Vladimir Poutine, réputé aventurier et sportif, souffrirait d'un sérieux problème de dos. Le Kremlin confirme que le président n'a plus quitté sa résidence moscovite depuis plusieurs jours et a ajourné ses déplacements officiels.

On l’avait connu au sommet de sa forme, multipliant les poses de sportif éphèbe et d’aventurier de l’extrême devant les caméras. Depuis de nombreuses années, Vladimir Poutine était passé maître dans l’art de se mettre en scène. Seulement voilà, l'époque de ces shows de "superman des temps modernes" semble révolue. Et pour cause : l’ancien agent du KGB souffrirait de graves problèmes lombaires, selon l'agence de presse Reuters.

Une information sur l'état de santé du président russe, ceinture noire de judo, que le quotidien russe d'opposition Vedomosti a voulu creuser. Au terme d'une enquête menée auprès de proches du Kremlin, le journal a affirmé, le 1er novembre, qu'il souffrait d’une "ancienne blessure" à la colonne vertébrale qui se serait "aggravée après un vol en deltaplane" en Sibérie, début septembre. Il suivrait actuellement un "traitement prophylactique et les médecins lui recommandent de renoncer à tous les vols qui sont mauvais pour sa colonne vertébrale", ajoute le journal.

Simples rumeurs ?

Du côté du Kremlin, on s’indigne. On refuse d’écorner l’image d’un leader dynamique - qui s’est affiché tour à tour chassant la baleine, nageant dans les eaux glacées d’un lac de Sibérie ou torse nu sur un cheval -, au profit de celui du malade alité.

Le président va bien, même s'il est légèrement souffrant, se bornent à répéter les hautes sphères de l’État, qui tentent de minimiser l'état de santé de leur leader. "De telles affirmations n'ont aucun fondement (...). Chaque sportif a beaucoup de blessures", a déclaré, jeudi 1er novembre, Dmitri Peskov, le porte-parole du président russe à l'agence Interfax.

Il n’empêche : tous les voyages officiels du chef de l’État ont été ajournés. Un déplacement en octobre en Sibérie, où il devait inaugurer un important gisement de gaz, a été annulé. Un sommet régional de la Communauté des États indépendants (ex-URSS moins les pays baltes et la Géorgie), prévu initialement les 1er et 2 novembre au Turkménistan, a été reporté au 5 décembre, officiellement en raison d'un programme chargé des présidents des pays participants.

Poutine ne quitte plus sa résidence officielle

Trois visites prévues en Bulgarie, en Turquie et en Inde ont également été repoussées - mais cette fois, sans aucune raison officielle. Sa dernière visite à l'étranger a été effectuée le 5 octobre au Tadjikistan, selon le bulletin concernant les activités quotidiennes du président publié sur le site du Kremlin.

Fait aggravant, Poutine ne quitte guère plus sa résidence de Novo-Ogarevo, près de Moscou. Pour seule explication, Dmitri Peskov assure que le président préfère rester en dehors de la capitale pour ne pas provoquer d'embouteillages lors de sa venue en ville. Reste à savoir si cette justification convaincra les Russes, dont certains commencent à s'interroger sur ses capacités à rester président... "L'efficacité du fonctionnement de l'État dépend de son état de santé", a souligné à ce titre l'analyste Alexeï Makarkine, du Centre des technologies politiques, lors d'une intervention, jeudi 1er novembre, à la radio Écho de Moscou.

Première publication : 02/11/2012

COMMENTAIRE(S)