Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-orient

Trois blindés de l'armée syrienne pénètrent dans la zone démilitarisée du Golan

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2012

Trois chars de l'armée syrienne sont entrés dans la zone démilitarisée du plateau du Golan samedi, a annoncé un porte-parole de Tsahal. D'après les médias israéliens, ces blindés participaient à des combats dirigés contre des insurgés syriens.

Trois chars syriens ont pénétré samedi dans la zone démilitarisée du plateau du Golan séparant la Syrie d’Israël, a annoncé une porte-parole de Tsahal.

"Les Forces de défense israéliennes (Tsahal) ont porté plainte auprès de la force (de maintien de la paix) dans le secteur", a-t-elle dit sans fournir de précisions sur l’objet de cette incursion.

D’après des médias israéliens, ces blindés participaient à des combats visant des insurgés dans la localité syrienne de Beer Ajam.

L’Etat hébreu est, sur le papier, toujours en état de guerre avec la Syrie mais a adopté une position très prudente depuis le début, en mars 2011, du soulèvement populaire contre le régime du président Bachar al Assad.

Des tirs de mortier étaient tombés par erreur en septembre en territoire israélien, ce qui avait amené l’Etat hébreu à porter plainte auprès de la Force des Nations unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) des forces israéliennes et syriennes des hauteurs du Golan.

L’armée israélienne s’est emparée des hauteurs stratégiques du Golan syrien lors de la guerre des Six-Jours de 1967 avant de l’annexer en 1981, une mesure que la communauté internationale n’a pas reconnue.

Reuters

Première publication : 03/11/2012

  • SYRIE

    Ces réfugiés palestiniens qui soutiennent le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    La Syrie emportée dans une nouvelle sprirale de violences

    En savoir plus

  • ISRAËL - SYRIE

    L'armée israélienne tue plusieurs Palestiniens sur le plateau du Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)