Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Amériques

Haïti appelle à l'aide internationale après le passage de l'ouragan Sandy

© AFP

Dernière modification : 03/11/2012

Le Premier ministre haïtien Laurent Lamothe a lancé un appel à la solidarité pour tenter d'écarter les risques de famine et de choléra depuis le passage de l'ouragan Sandy, qui a fait plus de 50 morts en Haïti la semaine dernière.

Une semaine après le passage sur Haïti de l'ouragan Sandy, qui a fait plus de 50 morts et dévasté l'agriculture et les réseaux routiers, les autorités haïtiennes ont lancé un appel à "la solidarité internationale", a-t-on appris jeudi au près du bureau de communication du gouvernement.

"Je lance un appel à la solidarité internationale pour venir en aide aux populations, pour nous aider à compléter nos efforts visant à sauver des vies et des biens", a lancé mercredi soir le Premier ministre Laurent Lamothe lors d'un conseil de gouvernement.

"L'ouragan est passé mais la misère et le choléra sont restés" (MSF)



Selon des statistiques présentées par les ministres, d'énormes pertes ont été enregistrées dans le secteur agricole, s'élevant à plus de 104 millions de dollars.

"Plusieurs milliers de kilomètres de routes agricoles ont été détruites, des milliers de têtes de bétail ont été emportées par les eaux qui ont détruit des milliers d'hectares de plantations", a relevé le ministre de l'Agriculture Jacques Thomas.

Pour sa part, la ministre de la Santé publique Florence Guillaume a présenté une situation alarmante alors que les cas de choléra augmentent les jours suivant les intempéries.

"Nous enregistrons de nombreux cas de choléra dans plusieurs régions alors que des hôpitaux et des centres de santé ont été détruits ou endommagés par Sandy", a décrit la ministre.

"Ce que nous venons d'entendre est effrayant. Nous devons agir vite pour le peuple et nous mettre au travail pour améliorer la situation", a lancé le Premier ministre à l'endroit de ses collaborateurs.

"Nous n'avons sans doute pas tous les moyens, cependant nous devons montrer beaucoup de volonté", a conclu M. Lamothe.

Jeudi le bureau de communication du gouvernement a indiqué que les premiers dons étaient arrivés: le Venezuela a ainsi proposé de construire 5.000 logements et a déjà envoyé trois avions et un bateau de 240 tonnes de produits alimentaires. La France a promis de reconstruire sept ponts détruits et le Mexique a offert des kits alimentaires.

AFP

Première publication : 03/11/2012

COMMENTAIRE(S)