Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Branle-bas de combat au QG de Romney pour "la bataille de Virginie"

© Julien Peyron et Jon Frosch / France 24

Texte par Jon FROSCH , Julien PEYRON , envoyés spéciaux à Arlington, Virginie

Dernière modification : 26/11/2014

La tension monte aux États-Unis à quelques jours du scrutin présidentiel. France 24 a pu se rendre dans le QG de Mitt Romney pour la Virginie, où les bénévoles redoublent d’efforts pour tenter de faire basculer cet État clé dans le camp républicain.

"Bonjour, comment allez-vous aujourd’hui ? Je vous téléphone pour vous rappeler que l’élection approche et pour m’assurer que vous connaissez les propositions du candidat Mitt Romney." Pendus au combiné, ils sont une trentaine de bénévoles à répéter inlassablement ces deux phrases au milieu du "Virginia Victory Office" (bureau de la victoire en Virginie) du candidat républicain.

Nous sommes à trois jours du scrutin et la tension est palpable dans le petit local vitré surchauffé qui sert de centre d’appel, situé au cœur d’Arlington, une banlieue aisée de Washington DC.

C’est dans cette ville considérée comme un bastion démocrate (plus de 60 % de voix pour Obama en 2008), que le candidat Romney a décidé d’établir le QG de sa campagne pour la Virginie, qui avait voté pour Obama il y a quatre ans et où les candidats sont aujourd’hui au coude à coude dans les sondages. Les stratèges républicains espèrent ainsi parvenir à convaincre certains des habitants du nord de l'Etat de se détourner du président sortant et de rejoindre les rangs des électeurs du sud, qui constituent le gros de l’électorat conservateur.

Les campagnes d’appels téléphoniques aux particuliers sont au cœur du plan républicain pour reconquérir la Virginie. Le GOP (Grand Old Party) peut compter sur des dizaines de bénévoles, qui n’hésitent pas à consacrer des heures de leur temps libre pour aider leur candidat.

FRANCE 24 a pu passer une matinée avec ces volontaires dévoués à la cause républicaine et dont l’optimisme semble inébranlable, surtout devant des journalistes.

 

Première publication : 03/11/2012

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    Obama et son mariage pour tous plebiscités par la communauté homosexuelle

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    En Floride, Obama peut-il perdre le "vote juif" ?

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    "J’ai voté Marine Le Pen et Barack Obama"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)