Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Moyen-orient

Attaque de Benghazi : la Tunisie autorise le FBI à interroger un suspect

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/11/2012

Les États-Unis ont obtenu des autorités tunisiennes l'autorisation d'interroger l'activiste islamiste, actuellement détenu en Tunisie, soupçonné d'avoir participé à l'attaque du consulat américain à Benghazi, le 11 septembre dernier.

Les autorités tunisiennes ont accepté que des agents du FBI puissent procéder à
l'interrogatoire d'un activiste islamiste détenu en Tunisie et soupçonné d'avoir joué un rôle dans les attaques contre le consulat américain à Benghazi le 11 septembre.

Ali Ani al Harzi, un ressortissant tunisien, avait été arrêté en Turquie en octobre avant d'être extradé vers son pays d'origine où il est emprisonné.

Après des négociations, la Tunisie a accédé à la requête des Etats-Unis de procéder à un interrogatoire du suspect par des agents fédéraux mais en présence de représentants tunisiens.

De sources américaines, on précise que al Harzi est soupçonné d'avoir participé aux violences commises contre le consultat de Benghazi au cours desquelles l'ambassadeur Chris Stevens et trois autres Américains avaient été tués.

Reuters

Première publication : 03/11/2012

  • LIBYE

    Attaque de Benghazi : le consulat aurait abrité une mission secrète de la CIA

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Hillary Clinton "assume la responsabilité" de la gestion de l'attaque de Benghazi

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attaque de Benghazi : les conditions de sécurité diplomatique remises en cause

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)