Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : À Rafah les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Afrique

Le groupe islamiste d'Ansar Dine se dit "prêt à négocier" pour la paix

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/11/2012

Ansar Dine, l'un des groupes islamistes contrôlant le Nord-Mali, s'est rendu samedi à Ouagadougou. Le chef de la délégation a affirmé l'indépendance de son groupe et s'est dit "prêt à négocier" pour la paix.

Ansar Dine, l'un des groupes islamistes contrôlant le nord du Mali, pressé par la médiation burkinabè de rompre avec ses alliés jihadistes, est "indépendant" et "prêt à négocier" pour la paix, a affirmé samedi à Ouagadougou l'un de ses responsables.


"Ansar Dine est indépendant de tout autre groupe", a déclaré à l'AFP Algabass Ag Intalla, chef de la délégation de ce mouvement arrivée vendredi à Ouagadougou pour rencontrer le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne au nom de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

"Nous ne recevons nos ordres d'aucun autre groupe que d'Ansar Dine", a-t-il poursuivi.

"C'est un groupe local qui négocie et qui est prêt à négocier pour qu'il y ait la paix dans la sous-région et au Mali en particulier", a ajouté M. Ag Intalla, un élu du nord du Mali et l'un des hauts cadres d'Ansar Dine (Défenseur de l'islam).

Le responsable islamiste s'est par ailleurs dit prêt à rencontrer le ministre malien des Affaires étrangères Tiéman Coulibaly, reçu samedi par M. Compaoré, "si le médiateur" le demande.

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, a rappelé samedi que la médiation cherchait à convaincre Ansar Dine de "se désengager de la terreur et du crime organisé", c'est-à-dire de rompre avec ses alliés jihadistes dans le Nord malien, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Cette reprise du dialogue avec Ansar Dine, dirigé par l'ex-rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, survient en pleine préparation d'une intervention militaire africaine destinée, avec un appui logistique occidental, à chasser les islamistes du nord du Mali.

 

AFP

 

Première publication : 04/11/2012

  • MALI

    Les djihadistes du Nord-Mali, nouveaux maillons du trafic de cocaïne vers l’Europe

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Mali, "une sorte d'école internationale du terrorisme", selon Fabius

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)