Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

Afrique

Le groupe islamiste d'Ansar Dine se dit "prêt à négocier" pour la paix

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/11/2012

Ansar Dine, l'un des groupes islamistes contrôlant le Nord-Mali, s'est rendu samedi à Ouagadougou. Le chef de la délégation a affirmé l'indépendance de son groupe et s'est dit "prêt à négocier" pour la paix.

Ansar Dine, l'un des groupes islamistes contrôlant le nord du Mali, pressé par la médiation burkinabè de rompre avec ses alliés jihadistes, est "indépendant" et "prêt à négocier" pour la paix, a affirmé samedi à Ouagadougou l'un de ses responsables.


"Ansar Dine est indépendant de tout autre groupe", a déclaré à l'AFP Algabass Ag Intalla, chef de la délégation de ce mouvement arrivée vendredi à Ouagadougou pour rencontrer le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne au nom de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

"Nous ne recevons nos ordres d'aucun autre groupe que d'Ansar Dine", a-t-il poursuivi.

"C'est un groupe local qui négocie et qui est prêt à négocier pour qu'il y ait la paix dans la sous-région et au Mali en particulier", a ajouté M. Ag Intalla, un élu du nord du Mali et l'un des hauts cadres d'Ansar Dine (Défenseur de l'islam).

Le responsable islamiste s'est par ailleurs dit prêt à rencontrer le ministre malien des Affaires étrangères Tiéman Coulibaly, reçu samedi par M. Compaoré, "si le médiateur" le demande.

Le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé, a rappelé samedi que la médiation cherchait à convaincre Ansar Dine de "se désengager de la terreur et du crime organisé", c'est-à-dire de rompre avec ses alliés jihadistes dans le Nord malien, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Cette reprise du dialogue avec Ansar Dine, dirigé par l'ex-rebelle touareg Iyad Ag Ghaly, survient en pleine préparation d'une intervention militaire africaine destinée, avec un appui logistique occidental, à chasser les islamistes du nord du Mali.

 

AFP

 

Première publication : 04/11/2012

  • MALI

    Les djihadistes du Nord-Mali, nouveaux maillons du trafic de cocaïne vers l’Europe

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Mali, "une sorte d'école internationale du terrorisme", selon Fabius

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)