Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Google entend régler son différend fiscal avec la France d'ici fin 2012

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2012

Bien que Google ait affirmé n'avoir reçu aucune notification de redressement fiscal de la part de l'administration française, le géant américain a indiqué lundi qu'il comptait parvenir à un accord avec la France d'ici la fin de l'année.

Le président du géant internet américain Google, Eric Schmidt, a indiqué au New York Times qu'il comptait parvenir à un accord d'ici la fin de l'année au sujet du différend fiscal qui l'oppose à la France.

"Nous avons eu de bonnes discussions et je m'attends à ce que nous parvenions à une sorte d'accord d'ici la fin de l'année", a-t-il déclaré, rapporte le New York Times sur son site internet lundi.

Le président de Google semble s'opposer fermement à l'idée des droits voisins, poussé en Allemagne et dans d'autres pays, et qui stipule que Google ou les autres groupes internet devraient payer pour le droit de faire figurer des titres et les premières lignes d'un article. Google affirme qu'il s'agit d'une utilisation légale de contenus.

"Quand on a à faire avec un gouvernement, il faut être très clair sur ce qu'on doit faire ou pas. Et nous ne voulons pas payer pour du contenu que nous n'hébergeons pas. Nous sommes très clairs sur ce sujet", a ajouté M. Schmidt.

Le Canard Enchaîné affirmait la semaine dernière que le fisc français réclamerait un milliard d'euros à Google à l'issue d'une enquête sur les "prix de transfert" entre la branche en France du géant américain d'internet et sa holding irlandaise, si Google et Paris ne parvenaient pas à un accord d'ici la fin de l'année.

Google a affirmé ne pas avoir reçu de notification de redressement fiscal de la part de l'administration fiscale française.

AFP

Première publication : 06/11/2012

  • INTERNET

    Le fisc français réclamerait un milliard d’euros à Google

    En savoir plus

  • INTERNET

    Et si les journaux français se passaient de Google ?

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les résultats financiers de Google déçoivent les marchés financiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)