Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Un véhicule israélien touché par des balles provenant du Golan

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/11/2012

Des balles perdues venant de Syrie ont atteint lundi un véhicule israélien dans le Golan occupé par Israël. L'incident intervient deux jours après le dépôt d'une plainte par Tsahal suite à l'entrée de trois chars syriens dans la zone démilitarisée.

Un véhicule militaire israélien a été atteint lundi sur le Golan occupé par des balles perdues tirées depuis le secteur syrien du plateau, a indiqué une porte-parole de l'armée israélienne.

"Un véhicule militaire circulant dans le Golan a été touché par des balles syriennes. Apparemment il s'agit de balles perdues, et il n'y a pas eu de blessé", a indiqué à l'AFP cette porte-parole.

"L'incident s'est produit dans le secteur central du plateau du Golan près de la ligne de démarcation", a-t-elle ajouté, précisant que l'armée n'a adopté aucune disposition spéciale à la suite de ces tirs.

Le 3 novembre, l'armée israélienne avait annoncé avoir déposé une plainte auprès de l'ONU après l'entrée de trois chars syriens dans la zone démilitarisée entre les deux pays sur le plateau du Golan.


Israël est officiellement en état de guerre avec la Syrie. Malgré l'occupation et l'annexion par Israël d'une partie du Golan syrien, que la communauté internationale n'a pas reconnue, les deux pays n'y ont pas connu d'affrontement notable depuis la fin de la guerre israélo-arabe d'octobre 1973.

Depuis un accord conclu entre les deux pays en 1974, quelque 1.200 membres non armés de la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD) patrouillent dans la zone de séparation, d'une largeur de 3 à 6 km.

En juillet, l'Etat hébreu avait déjà déposé une plainte auprès du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon pour dénoncer l'infiltration de soldats syriens dans la zone démilitarisée.

Et fin septembre, l'armée israélienne avait saisi la FNUOD après que le plateau du Golan eut été touché par des obus de mortier apparemment tirés pendant des combats entre armée et rebelles syriens.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par une révolte populaire qui s'est transformé en conflit armé dévastateur.

AFP

Première publication : 05/11/2012

  • SYRIE

    Réunion cruciale à Doha pour l'opposition syrienne divisée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Ces réfugiés palestiniens qui soutiennent le régime de Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Alep, la "trêve" n’a pas mis fin à la violence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)