Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Des patrons allemands veulent embaucher les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

France : une rentrée politique avec 2017 en ligne de mire (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France : une rentrée politique avec 2017 en ligne de mire (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Chantage contre le roi du Maroc : 2 journalistes français arrêtés

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

FRANCE

Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy pourrait être entendu cette semaine

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 05/11/2012

Selon la radio Europe 1, l'ancien président Nicolas Sarkozy devrait être entendu cette semaine dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Une information qui, pour l'heure, n'a pas été confirmée.

La radio Europe 1 a avancé, ce lundi, que l'ancien président Nicolas Sarkozy devrait être entendu cette semaine à Bordeaux dans le cadre de l'affaire Bettencourt, avançant que cette convocation est prévue pour cette semaine.

Selon la radio, un premier rendez-vous avait été proposé à M. Sarkozy vendredi dernier, mais il était indisponible.

Cependant, plusieurs sources proches du dossier ont indiqué à l'AFP qu'une telle convocation, si elle devait avoir lieu, n'était pas prévue pour cette semaine.

L'avocat de M. Sarkozy, Me Thierry Herzog, était injoignable lundi.

Pour l'heure, on ignore le cadre juridique de cette éventuelle audition (comme témoin, comme témoin assisté ou en vue d'une mise en examen).

En tant que telle, elle ne constitue pas une surprise, puisque tout un pan du dossier Bettencourt instruit par le juge Jean-Michel Gentil et ses deux collègues concerne, en effet, un possible financement illicite de la campagne de 2007 de M. Sarkozy.

Des perquisitions ont d'ailleurs déjà été menées cet été au domicile et au bureau de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l'enquête sur un présumé financement illicite de sa campagne présidentielle de 2007 avec des espèces qui auraient été soustraites à une Liliane Bettencourt en état de "démence".

L'ancien président pourrait donc, notamment, être confronté à des témoignages faisant état de différentes visites de sa part au domicile des Bettencourt, début 2007 - il n'en a reconnu qu'une, en février 2007 - ou à celui de l'ancienne comptable des Bettencourt, Claire Thibout.

Cette dernière avait affirmé que l'homme de confiance de Mme Bettencourt, Patrice de Maistre, lui avait un jour demandé, début 2007, de mettre à sa disposition 150 000 euros en liquide qu'il disait destiner à l'ancien ministre Éric Woerth, alors trésorier de la campagne de M. Sarkozy.

France 24 avec dépêches

Première publication : 05/11/2012

  • FRANCE

    En plein affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a reçu plusieurs fois Philippe Courroye

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Perquisitions au bureau et au domicile de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    À peine son immunité levée, Sarkozy contre-attaque dans l'affaire Bettencourt

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)