Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Economie

Athènes présente un nouveau plan de rigueur sur fond de grèves tous azimuts

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/11/2012

La Grèce s'apprête à vivre une semaine mouvementée aussi bien politiquement que socialement. Le gouvernement soumet, lundi, un nouveau plan de rigueur au Parlement tandis que des grèves doivent perturber la plupart des services publics.

Le gouvernement grec doit déposer, lundi, au Parlement un plan pluri-annuel qui prévoit un nouveau train de mesures pour économiser 18,5 milliards d'euros d'ici 2016. Les élus grecs doivent se prononcer sur cette nouvelle vague d'austérité mercredi 7 novembre, alors que la grogne sociale monte de nouveau dans le pays.

Mardi 6 et mercredi 7 novembre, un appel à la grève générale a été lancé par les syndicats, mais dès lundi, les transports en commun, métro, tramway et taxis d'Athènes étaient touchés par des arrêts de travail.

Les journalistes de tous les médias, écrits, radio-télévisés ou électroniques étaient en grève pour 24 heures, empêchant toute diffusion d'information lundi. Aucun journal ne sera distribué mardi 6 novembre.

Dans l'électricité, des grèves reconductibles de 48 heures à partir de lundi soir ont été annoncées par le syndicat de la société publique d'électricité (Dei), qui n'a pas précisé si le mouvement serait accompagné ou non de coupures de courant, comme ce fut le cas en juin 2011.

Lundi, les hôpitaux tournaient également au ralenti, avec du personnel d'astreinte.

Condition sine qua non

Les Grecs manifestent ainsi leur exaspération alors que le pays a connu trois budgets de rigueur depuis le début de la crise de la dette en juillet 2010. Le projet de loi qui doit être voté mercredi 7 novembre prévoit notamment la réduction du nombre de fonctionnaires, de nouvelles mesures sur la dérégulation du marché de travail et la suppression des avantages dont bénéficient certaines professions.

L'approbation par le Parlement grec de cette énième plan de rigueur est une condition sine qua non pour la poursuite des versements des prêts internationaux à la Grèce, et notamment une tranche de 31,2 milliards d'euros retardée depuis juin.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 05/11/2012

  • GRÈCE

    Le gouvernement grec fragilisé par l'affaire de la "liste Lagarde"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    La justice acquitte le journaliste grec qui avait publié les noms d'évadés fiscaux

    En savoir plus

  • ÉDUCATION

    À Harvard, l’ex-Premier ministre grec Papandréou enseigne "la crise"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)