Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

SPORT

Vidéo : Violentes bagarres avant le match PSG - Zagreb

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/11/2012

Des bagarres ont opposé, lundi soir, aux alentours de la place de la Bastille à Paris, des supporters du PSG et du Dinamo Zagreb qui s'affrontent ce mardi en Ligue des champions. Des agissements condamnés par le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

Des bagarres entre supporters des clubs du PSG et du Dinamo Zagreb ont éclaté, lundi soir, dans le quartier de la Bastille, dans le XIe arrondissement de la capitale, à la veille du match de Ligue des champions entre les deux équipes de football.

Bagarre entre supporters du PSG et du Dinamo Zagreb

Ces affrontements ont donné lieu à 27 interpellations, "dont 6 Français", qui ont tous depuis été placés en garde à vue pour "participation à un attroupement en vue de la commission de violences, dégradation et violences volontaires aggravées", a indiqué à l'AFP une source judiciaire. Un supporter du Dinamo a également été sérieusement blessé.

Ce mardi, la police a localisé un hôtel du XIe arrondissement parisien "où étaient descendus la plupart des supporters croates", selon une source proche de l'enquête. Vers 11h, après avoir bloqué la rue, les policiers ont donc interpellé 80 supporters croates à la sortie de l'établissement, un 2 étoiles assez discret.

De son côté, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a réclamé des sanctions fermes. Il évoque dans un communiqué des "scènes inacceptables" et réclame un "travail d'investigation sans concession" pour "sanctionner fermement tous les auteurs et complices des ces débordements".

Ces 80 supporters risquent 6 mois de prison et 30 000 euros d'amende pour ne pas avoir respecté l'interdiction de se rendre en France.

"Risque élevé de violences"

En effet, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait interdit, par un arrêté publié dimanche au Journal officiel, le déplacement des supporters du Dinamo Zagreb à Paris, mettant en garde contre de "graves incidents (...) susceptibles d'intervenir si les supporters des deux clubs venaient à se rencontrer". Il évoquait aussi "la venue probable à Paris de 150 à 200 supporters violents, les Blue Bad Boys, démunis de billets" pour assister au match.

L'arrêté soulignait aussi "le risque élevé de violences et de dégradations dans les moyens de transport, sur les voies empruntées par les supporters croates pour se rendre à Paris, ainsi que dans l'agglomération parisienne toute entière, si ces supporters se trouvaient en présence de supporters du club de Paris Saint-Germain". Pour la rencontre, la police a pris des mesures de sécurité renforcées aux alentours du Parc des Princes.

L'arrêté du ministère de l'Intérieur relève que lors du match aller du 24 octobre, une centaine de supporters du PSG avaient entamé le voyage vers Zagreb pour "se mesurer aux supporters hooligans de Zagreb, qu'ils connaissent de réputation".

"Devant le grave risque d'affrontement", les autorités croates avaient pris un arrêté d'interdiction, interdisant aux supporters du club parisien de pénétrer en voiture en Croatie, selon l'Intérieur.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 06/11/2012

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : le PSG battu, Zlatan exclu

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des Champions : le PSG s'impose à Zagreb sans forcer

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)