Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

asie

Un employé afghan tue trois soldats de l'Otan dans leur base militaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/08/2012

Trois soldats des forces spéciales américaines ont été tués dans leur base militaire par un employé, dans la province d'Helmand, portant à six le nombre de soldats tués en moins de 24 heures. C'est la quatrième attaque de ce type cette semaine.

REUTERS - Trois soldats américains ont été tués par balles par un employé afghan à l'intérieur d'une base militaire dans le sud de l'Afghanistan, au cours du deuxième attentat commis contre les forces de la coalition en moins de 24 heures, a annoncé samedi un porte-parole de l'Otan.

La fusillade a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, dans le district de Garmsir de la province d'Helmand, près de l'endroit où un commandant de la police afghane et plusieurs de ses hommes ont tué trois autres militaires américains, plus tôt dans la journée.

"Ces deux incidents ne reflètent pas la situation dans l'ensemble de l'Afghanistan", a déclaré le général de brigade Gunter Katz, porte-parole en chef de la coalition, selon qui la coopération entre les troupes étrangères et les 350.000 membres des forces afghanes de sécurité continue à bien se dérouler.

"Nous avons environ 500.000 policiers et soldats qui travaillent ensemble, côte à côte, qui mettent en valeur leur confiance mutuelle, qui mettent en valeur leur coopération, afin
de lutter ensemble pour que ce pays ait un meilleur avenir", a-t-il ajouté.

Des sources militaires ont précisé que le tireur était un employé de la base qui ne portait pas d'uniforme, contrairement aux policiers qui avaient tué trois "marines", invités à un
dîner pour discuter de questions de sécurité, lors du premier attentat de la journée.

L'Otan a indiqué que 26 attaques de ce type avaient été commises depuis janvier, et avaient tué 34 personnes.

Les attaques dites "vert sur bleu", en raison des couleurs respectives des uniformes, au cours de laquelle des policiers ou des soldats afghans retournent leur arme contre des soldats occidentaux, ont gravement entamé la confiance entre les alliés alors que les troupes de combat de l'Otan se préparent à transférer l'entière responsabilité de la sécurité aux Afghans d'ici 2014.

Première publication : 11/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Trois soldats américains tués dans le sud de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un militaire afghan condamné à mort pour le meurtre des cinq soldats français

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'épineux dossier afghan au programme du sommet de l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)