Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

asie

Un employé afghan tue trois soldats de l'Otan dans leur base militaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/08/2012

Trois soldats des forces spéciales américaines ont été tués dans leur base militaire par un employé, dans la province d'Helmand, portant à six le nombre de soldats tués en moins de 24 heures. C'est la quatrième attaque de ce type cette semaine.

REUTERS - Trois soldats américains ont été tués par balles par un employé afghan à l'intérieur d'une base militaire dans le sud de l'Afghanistan, au cours du deuxième attentat commis contre les forces de la coalition en moins de 24 heures, a annoncé samedi un porte-parole de l'Otan.

La fusillade a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, dans le district de Garmsir de la province d'Helmand, près de l'endroit où un commandant de la police afghane et plusieurs de ses hommes ont tué trois autres militaires américains, plus tôt dans la journée.

"Ces deux incidents ne reflètent pas la situation dans l'ensemble de l'Afghanistan", a déclaré le général de brigade Gunter Katz, porte-parole en chef de la coalition, selon qui la coopération entre les troupes étrangères et les 350.000 membres des forces afghanes de sécurité continue à bien se dérouler.

"Nous avons environ 500.000 policiers et soldats qui travaillent ensemble, côte à côte, qui mettent en valeur leur confiance mutuelle, qui mettent en valeur leur coopération, afin
de lutter ensemble pour que ce pays ait un meilleur avenir", a-t-il ajouté.

Des sources militaires ont précisé que le tireur était un employé de la base qui ne portait pas d'uniforme, contrairement aux policiers qui avaient tué trois "marines", invités à un
dîner pour discuter de questions de sécurité, lors du premier attentat de la journée.

L'Otan a indiqué que 26 attaques de ce type avaient été commises depuis janvier, et avaient tué 34 personnes.

Les attaques dites "vert sur bleu", en raison des couleurs respectives des uniformes, au cours de laquelle des policiers ou des soldats afghans retournent leur arme contre des soldats occidentaux, ont gravement entamé la confiance entre les alliés alors que les troupes de combat de l'Otan se préparent à transférer l'entière responsabilité de la sécurité aux Afghans d'ici 2014.

Première publication : 11/08/2012

  • AFGHANISTAN

    Trois soldats américains tués dans le sud de l'Afghanistan

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un militaire afghan condamné à mort pour le meurtre des cinq soldats français

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    L'épineux dossier afghan au programme du sommet de l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)