Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 11/11/2012

Chine : la propagande tourne à plein régime sur la Toile

Les réseaux sociaux sont utilisés comme outils de propagande par les autorités chinoises. Des internautes militent pour l’émancipation de la femme dans le monde arabe. Et Barack Obama chante « Can’t touch this » de MC Hammer.

Chine : la propagande tourne à plein régime sur la Toile

Pour évoquer le 18e congrès national du parti communiste chinois, qui se tient actuellement à Pékin, les internautes du pays doivent parfois jouer au chat et à la souris avec la censure. Le pouvoir montre en effet des signes de nervosité en cette période de transition politique. Et la liste des termes surveillés sur la Toile, qui inclut notamment les noms des hauts dirigeants chinois, peut donner un aperçu des sujets jugés sensibles par les autorités.

Des sites comme Facebook et Twitter sont bloqués dans le pays, et des entreprises locales ont développé des services similaires qui peuvent être plus facilement contrôlés. Pékin est donc bien conscient de l’influence que peuvent avoir les réseaux sociaux et tentent même d’en faire un outil de propagande.

Ainsi, à l’occasion du 18e congrès, l’agence de presse officielle « Chine Nouvelle » a mis en ligne une plateforme qui compile les tweets de journalistes de médias d’Etat couvrant l’événement.

De leur côté, les cadres du parti communiste sont encouragés à investir les réseaux sociaux pour engager le dialogue avec les citoyens. C’est le cas par exemple de Shu Bin qui a publié, sur son microblog, plusieurs photos du 18e congrès, sans toutefois dévoiler de détails sur le processus de passation de pouvoir.

Par ailleurs, les autorités chinoises auraient également recours à une armée d’internautes embauchés pour poster des commentaires favorables au régime sur la toile. Ils sont surnommés le « parti des 50 centimes » en référence aux 50 centimes de yuans qu’ils sont censés toucher pour chaque publication.

 

« Le soulèvement des femmes dans le monde arabe »

« Je soutiens le soulèvement des femmes dans le monde arabe car pendant 20 ans, je n’ai pas été autorisée à sentir le vent dans mes cheveux ». Ce message a été écrit par Dana Bakdounis, une Syrienne qui a posé sans son voile pour cette photo publiée, fin octobre, sur Facebook dans le cadre d’une campagne pour l’émancipation de la femme dans le monde arabe.

Un geste qui a provoqué la polémique et après avoir été signalé comme « insultant » par des internautes, le cliché a été automatiquement retiré du réseau social. Mais cette suppression a suscité, à son tour, la colère de nombreuses cybermilitantes qui se sont rapidement mobilisées pour exprimer leur soutien à la jeune Syrienne en utilisant les mots-clefs « Wind to Dana », c’est-à-dire « du vent pour Dana ».

Face aux protestations, la photo est réapparue une semaine plus tard, aux côtés de centaines d’autres sur le groupe Facebook du « soulèvement des femmes dans le monde arabe ». Une initiative, lancée par cinq militantes féministes du Liban, de Palestine, d’Egypte et d’Arabie Saoudite, pour inciter les femmes à défendre leurs droits qui restent fragiles malgré les révolutions du printemps arabe.

Soutenue par plus de 60 000 internautes à travers le monde, la campagne continue de prendre de l’ampleur et de nouvelles photos affluent jour après jour. Des clichés de femmes, mais également d’hommes, qui posent avec des affiches sur lesquelles sont inscrites leurs revendications. Wissam de Tunisie, par exemple, espère ainsi que son fils continuera de la respecter quand il sera devenu adulte.

 

Un nouveau Megaupload prévu pour janvier 2013

Le 19 janvier 2013, soit un an jour pour jour après la fermeture de son site Megaupload pour violation de droits d’auteur, c’est la date qu’a choisie le sulfureux Kim Dotcom pour lancer sa nouvelle plateforme de téléchargement. Le nouveau service devait être hébergé sur l’adresse « me.ga » un nom de domaine gabonais, mais Libreville ne l’a pas entendu de cette oreille. Le Gabon a en effet annoncé la suspension du site pour éviter que le pays devienne une vitrine du piratage sur Internet. Une nouvelle qui ne semble pas décourager Kim Dotcom, qui a affirmé qu’il disposait d’une solution de rechange.


Instagram débarque sur le web

L’application de partage de photos Instagram, actuellement disponible uniquement sur les téléphones mobiles, va bientôt faire son arrivée sur le web. C’est ce que vient d’annoncer sur son site la société acquise cette année par Facebook. Et à l’image de ce que propose déjà le réseau créé par Mark Zuckerberg, les utilisateurs de ce nouveau service en ligne pourront se créer un profil et ainsi partager plus facilement leurs clichés avec leurs amis connectés. Une initiative qui devrait ravir tous les adeptes de photographies sur la Toile.

 

Vidéo du jour

Prendre des extraits de différents discours de Barack Obama et les assembler pour lui faire chanter le tube des années 90, « U can’t touch this » de Mc Hammer. C’est l’idée qu’a eue dans cette vidéo, Fadi Saleh, un internaute spécialiste de ce type de montages musicaux. Une manière originale et très amusante de célébrer la réélection du président des Etats-Unis…

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus

18/07/2014 Réseaux sociaux

Un groupe d'extrême droite britannique envahit une mosquée

Au sommaire de cette édition : un groupe d’extrême droite britannique envahit une mosquée de Londres ; les internautes américains se mobilisent pour un papa en deuil ; et une rue...

En savoir plus

17/07/2014 Réseaux sociaux

L’Iran poursuit sa répression en ligne

Au sommaire de cette édition : l’Iran poursuit sa répression sur la Toile ; des internautes scandalisent le web en se moquant d’une jeune victime de viol ; et un folioscope...

En savoir plus