Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Le 19 mars décrété journée du souvenir de la guerre d'Algérie

© AFP

Vidéo par Lizzie TREU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/11/2012

Grâce à un vote du Parlement français jeudi, le 19 mars, date-anniversaire du cessez-le-feu en 1962, est devenu une journée nationale "à la mémoire des victimes de la guerre d'Algérie". Une proposition défendue par les socialistes depuis dix ans.

Le Parlement a adopté définitivement jeudi la proposition de loi socialiste qui fait du 19 mars, date anniversaire du cessez-le-feu en 1962, la "journée nationale du souvenir" en mémoire des victimes de la guerre d'Algérie, après le vote en ce sens du Sénat.

Le texte a été adopté par 181 voix contre 155, la gauche sénatoriale s'étant prononcée pour, la droite contre. Déjà votée en janvier 2002, et dans les mêmes termes, par l'Assemblée nationale, la proposition de loi est donc définitivement adoptée après le vote du Sénat et ne retourne pas devant les députés.

En deux courts articles, le texte institue chaque 19 mars une journée du souvenir "à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc".

Son inscription à l'ordre du jour du Sénat dix ans après son passage devant l'Assemblée a suscité un débat passionné, souvent marqué par une forte émotion sur fond de polémiques sur le passé colonial de la France.

Exclusif FRANCE 24


La gauche a défendu un texte qui, selon elle, rassemble et rend hommage à toutes les victimes du conflit. L'UMP a dénoncé pour sa part un texte de division et accusé la gauche d'instrumentaliser l'histoire à la veille du voyage du président François Hollande, le mois prochain, en Algérie.

Le 19 mars, date du cessez-le-feu au lendemain des accords d'Evian, le 18 mars 1962, est un sujet de tensions droite-gauche, mais aussi entre associations d'anciens combattants et de rapatriés d'Algérie.

L'une des principales associations, la FNACA, qui représente 350.000 adhérents, notamment d'anciens appelés du contingent, militait depuis de nombreuses années en faveur d'une journée d'hommage le 19 mars. Une quarantaine d'autres associations, qui revendiquent plus d'un million de membres, défendaient en revanche la date du 5 décembre officiellement retenue depuis 2003 pour rendre hommage aux victimes, mais qui ne correspond à aucun événement de la guerre d'Algérie.

AFP

Première publication : 08/11/2012

  • FRANCE

    Le bras d'honneur de Gérard Longuet à un ministre algérien

    En savoir plus

  • FRANCE

    Algérie : la France "n'a pas à se repentir de son rôle positif", selon le Front national

    En savoir plus

  • FRANCE - ALGÉRIE

    "Algériens de France 1954-1962", un documentaire de FRANCE 24

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)