Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

#ActuElles

En finir avec les violences faites aux femmes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le président Ouattara exige des militaires un retour au calme

En savoir plus

SPORT

Ligue des champions : le Losc humilié à Munich

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/11/2012

Les Lillois ont vécu un cauchemar, mercredi, à Munich, où ils ont été battu 6 buts à 1 par le Bayern lors de la 4e journée de Ligue des champions. Avec 4 défaites en autant de matches, le Losc est éliminé de la compétition.

Lille a sèchement pris la porte de la Ligue des champions, humilié 6-1 sur la pelouse d'un Bayern Munich resplendissant, avec notamment un triplé de Pizarro, mercredi lors de la 4e journée dans le groupe F.

Pour le Losc, mené 5-0 à la pause, ce fut un naufrage collectif à l'Allianz Arena. Rudi Garcia voulait que sa troupe quitte le terrain la tête haute: ce sera avec un valise pleine que les Nordistes partiront de Munich!

Le cauchemar lillois en terre bavaroise poursuit une piteuse campagne en Ligue des champions où le club nordiste n'a jamais pu se montrer à la hauteur de ses nouvelles ambitions, symbolisées par l'inauguration du Grand Stade.

Il faudrait désormais un miracle pour que Lille, bon dernier, puisse arracher un billet pour l'Europa League par le biais de la 3e place de la poule. Les troupes de Rudi Garcia devront largement s'imposer sur la pelouse du BATE Borisov avant de réussir un exploit contre Valence à domicile lors de la dernière journée, tout en comptant sur un faux-pas de leur rival bélarusse contre le Bayern Munich.

A l'inverse, à plein régime sur la lancée de sa domination en Bundesliga, le Bayern Munich a fait une démonstration de force et soigné son goal-average, mais a dû tout de même céder la première place du groupe à Valence, vainqueur du Bate Borisov (4-2).

Si Landreau gagnait son premier duel avec Müller, il ne pouvait rien sur le coup franc qui suivait: Schweinsteiger enroulait une magnifique frappe du droit au-dessus du mur pour ouvrir la marque dès la 5e minute!

Et ce n'était pourtant qu'un début! Une-deux avec Ribéry et Pizarro claquait une frappe imparable de la limite de la surface (2-0, 18e). Coup-franc face au but, Ribéry feintait et Robben triplait la mise avec la complicité de la poitrine de Balmont (23).

Sauvetages de Landreau

Et ce n'était pas fini. L'ogre bavarois avait encore faim et, sur deux centres de Lahm, Pizarro enfilait deux buts en cinq minutes (28e et 33e) pour un triplé en l'espace d'un quart d'heure. Pas mal pour un vétéran de 34 ans appelé en remplacement de Mandzukic grippé.

5-0 à la pause, et encore, Robben et Alaba manquaient tour à tour une balle de set, alors que Lille devait se contenter d'une tête (10) et une frappe (26) de Nolan Roux.

La messe était dite pour certains supporteurs bavarois qui quittaient les travées visiblement sans regrets.

Le coach lillois faisait appel dès la reprise à Mavuba, de retour de blessure. Mais c'était Kalou, sur une frappe de 20 m qui surprenait Neuer pour sauver l'honneur des Dogues (5-1, 58) et inscrire son deuxième but de la saison.

Mais le Bayern reprenait sa domination, jouant comme sur une console. Sur une ouverture lobée de Schweinsteiger, Lahm, encore lui, centrait vers Kroos (entré à la place de Müller) qui frappait en pleine course pour le 6-1 (66).

Lille était cantonné dans son camp, à courir après le ballon avec lequel les Bavarois regarder les combinaisons bavaroises, les accélérations, les ouvertures... Et il fallait un peu de maladresse de Robben, très en vue pour son retour de blessure, et des sauvetages réflexes de Landreau pour que l'addition ne soit pas plus corsée.

Le coup de sifflet final était comme une libération pour des Nordistes qui devront certainement se consacrer pleinement au championnat où ils pointent au 8e rang.

AFP
 

Première publication : 08/11/2012

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Vainqueur à Lille, le Bayern Munich enfonce le Losc

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Barça s'impose face au Benfica, Lille s'enfonce

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Lille rate encore son entrée en Ligue des champions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)