Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

FRANCE

Crash d'un avion de fret militaire algérien en Lozère

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Un avion de fret militaire algérien s'est écrasé vendredi en Lozère. L'appareil, transportant six personnes, venait de Paris et se dirigeait vers l'Algérie. Les corps de tous les passagers ont été retrouvés.

Les corps des 6 personnes décédées vendredi dans le crash d'un avion de transport de fret militaire algérien en Lozère ont été tous été retrouvés, après la découverte des cadavres de deux victimes samedi en fin d'après-midi lors du relevage de la carlingue.

Quatre corps avaient été trouvés dès vendredi soir par les secours mais n'ont finalement pu être désincarcérés que samedi dans la journée.

"Les deux corps manquants viennent d'être retrouvés à l'intérieur de la carlingue", a indiqué samedi en fin d'après-midi le préfet de Lozère, Philippe Vignes, alors que s'achevaient les opérations de relevage de l'avion.

Selon le procureur de la République de Mende, Samuel Finielz, l'appareil avec six personnes à son bord, s'est probablement disloqué en plein vol, dispersant des débris sur 4 kilomètres autour du lieu du crash. La dislocation s'expliquerait par la rapidité de la chute, a également précisé le procureur, lors d'une conférence de presse à Trélans.

Plusieurs témoins de la scène ont en effet fait état d'une chute très brève. Ainsi, Marc Coupin, qui réside à 200m du champ où a eu lieu le crash, raconte que tout s'est passé très vite. "On a entendu un très grand bruit, on est sorti pour voir et on a tout de suite compris que c'était un avion, mais ça a vraiment été très bref", dit-il.

"Nous avons entendu des déflagrations, puis nous sommes montés en haut du village et avons vu un avion en train de brûler", raconte quant à elle Marine Massabio, une autre habitante de cette commune d'une centaine d'habitants.

Le maire, Bertrand Cayrel, dit avoir entendu un "grand bruit" et "vu un panache de fumée", avant d'apercevoir l'appareil "tressauter".

Dans la matinée de samedi, les enquêteurs de la gendarmerie de l'Air ont localisé la boîte noire qui devrait livrer de précieuses informations sur les circonstances exactes de l'accident. Des enquêteurs du ministère de la Défense algériens sont également arrivés samedi sur les lieux rejoignant le consul d'Algérie à Montpellier Khaled Mouaki, présent dès vendredi.

Enfin, des enquêteurs espagnols du constructeur de l'appareil, Airbus Military, filiale madrilène d'EADS, se sont rendus eux aussi en Lozère pour essayer de déterminer les causes du crash.

L'avion, un bimoteur de type CASA C-295, transportait une cargaison de papier fiduciaire pour la fabrication de billets pour la Banque d'Algérie et avait à son bord cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie.

D'importants moyens de police et de gendarmerie avaient été déployés dès vendredi pour retrouver les 6 victimes et les éléments de l'appareil disloqué.

L'identification pourrait prendre du temps, puisqu'il faut effectuer des tests ADN sur les proches des victimes pour confirmer l'identité des cadavres.
 

AFP

Première publication : 09/11/2012

  • FRANCE

    "Certains refusent toujours de reconnaître l’indépendance algérienne"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le 19 mars décrété journée du souvenir de la guerre d'Algérie

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À Alger, Arnaud Montebourg minimise le bras d'honneur de Longuet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)