Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Afrique

Place Tahrir, des milliers d'islamistes réclament l'application de la charia

© AFP

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2012

Plus de 2 000 fondamentalistes musulmans ont manifesté ce vendredi dans le centre du Caire. Ils souhaitent que la charia soit inscrite dans la Constitution égyptienne qui est actuellement en cours d'élaboration.

Plusieurs milliers de salafistes se sont rassemblés vendredi 9 novembre sur la place Tahrir au Caire pour exiger l’application de la charia (la loi islamique) en Égypte. Cette manifestation, baptisée "vendredi de l’application de la charia", a été lancée à l’appel de groupes fondamentalistes comme le Front salafiste et la Gamaa Islamiya.

Ces ultraconservateurs manifestent contre l’article 2 du projet constitutionnel qui stipule que "les principes de la charia sont la source principale de la loi". Ils font pression pour remplacer dans la future loi fondamentale le terme de "principes" par celui de "préceptes" voire par "charia" tout court.

"Le Coran est au-dessus de la Constitution" ou encore " application de la charia", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants sur la place emblématique de la révolte populaire qui a fait chuter Hosni Moubarak en février 2011.

Les explications de la correspondante de France24

"Pain, liberté, charia"

"Les manifestants reprennent aussi des slogans révolutionnaires à leur sauce comme 'Pain, liberté charia' au lieu du 'pain, liberté justice sociale'", décrit Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 en Égypte. Pour la journaliste, ce rassemblement symbolise la montée en puissance des islamistes : "Avant ils n’étaient pas politisés, mais ils ont réalisé une percée importante depuis les dernières législatives. Ils gagnent du terrain notamment chez une partie de la population conservatrice qui ne se reconnait pas dans les libéraux".

Les Frères musulmans, dont est issu le nouveau président Mohamed Morsi, ont pour leur part décidé de ne pas participer à cette manifestation. "Ils ont minimisé le débat sur cet article polémique car ils ne veulent pas se mettre les libéraux à dos", explique la correspondante de FRANCE 24.

De son côté, le nouveau patriarche copte d’Égypte, Tawadros II, n’a pas caché son inquiétude face à ces fondamentalistes. Le chef de cette communauté chrétienne qui représente 6 à 10 % de la population égyptienne a menacé de rejeter la Constitution si celle-ci impose un État religieux.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 09/11/2012

  • ÉGYPTE

    L'évêque Tawadros, nouveau patriarche copte d'Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les coptes choisissent leur nouveau patriarche sur fond de tensions avec les musulmans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Une institutrice fait scandale en coupant les cheveux d'élèves non voilées

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)