Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Afrique

Place Tahrir, des milliers d'islamistes réclament l'application de la charia

© AFP

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2012

Plus de 2 000 fondamentalistes musulmans ont manifesté ce vendredi dans le centre du Caire. Ils souhaitent que la charia soit inscrite dans la Constitution égyptienne qui est actuellement en cours d'élaboration.

Plusieurs milliers de salafistes se sont rassemblés vendredi 9 novembre sur la place Tahrir au Caire pour exiger l’application de la charia (la loi islamique) en Égypte. Cette manifestation, baptisée "vendredi de l’application de la charia", a été lancée à l’appel de groupes fondamentalistes comme le Front salafiste et la Gamaa Islamiya.

Ces ultraconservateurs manifestent contre l’article 2 du projet constitutionnel qui stipule que "les principes de la charia sont la source principale de la loi". Ils font pression pour remplacer dans la future loi fondamentale le terme de "principes" par celui de "préceptes" voire par "charia" tout court.

"Le Coran est au-dessus de la Constitution" ou encore " application de la charia", pouvait-on lire sur les pancartes brandies par les manifestants sur la place emblématique de la révolte populaire qui a fait chuter Hosni Moubarak en février 2011.

Les explications de la correspondante de France24

"Pain, liberté, charia"

"Les manifestants reprennent aussi des slogans révolutionnaires à leur sauce comme 'Pain, liberté charia' au lieu du 'pain, liberté justice sociale'", décrit Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 en Égypte. Pour la journaliste, ce rassemblement symbolise la montée en puissance des islamistes : "Avant ils n’étaient pas politisés, mais ils ont réalisé une percée importante depuis les dernières législatives. Ils gagnent du terrain notamment chez une partie de la population conservatrice qui ne se reconnait pas dans les libéraux".

Les Frères musulmans, dont est issu le nouveau président Mohamed Morsi, ont pour leur part décidé de ne pas participer à cette manifestation. "Ils ont minimisé le débat sur cet article polémique car ils ne veulent pas se mettre les libéraux à dos", explique la correspondante de FRANCE 24.

De son côté, le nouveau patriarche copte d’Égypte, Tawadros II, n’a pas caché son inquiétude face à ces fondamentalistes. Le chef de cette communauté chrétienne qui représente 6 à 10 % de la population égyptienne a menacé de rejeter la Constitution si celle-ci impose un État religieux.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 09/11/2012

  • ÉGYPTE

    L'évêque Tawadros, nouveau patriarche copte d'Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les coptes choisissent leur nouveau patriarche sur fond de tensions avec les musulmans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Une institutrice fait scandale en coupant les cheveux d'élèves non voilées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)