Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

La Charte de la laïcité, repère nécessaire ou gadget politique ?

En savoir plus

Intervention en Syrie : François Hollande dans l'impasse

En savoir plus

Morale et politique, l'alliance impossible ?

En savoir plus

Affaire Tapie : un scandale d'État ?

En savoir plus

Femen en Tunisie : la révolution continue ?

En savoir plus

Plus d'anglais dans les universités françaises : un projet risqué ?

En savoir plus

Hollande face à la presse : exercice réussi ?

En savoir plus

Le "Mur des cons" des magistrats fait polémique

En savoir plus

Cahuzac : chacun sa part d’ombre ?

En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des milliers de personnes réclament le prix Nobel de la paix 2013 pour Malala

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2013

Alors que le Pakistan célèbre la "journée de Malala", des milliers de personnes ont signé une pétition réclamant que le Nobel de la paix 2013 soit attribué à la blogueuse pakistanaise de 14 ans victime d’un attentat des Taliban, le 9 octobre.

Elle est devenue une icône, presque à son corps défendant. Plus de 85 000 personnes à travers le monde ont signé, ce vendredi 9 novembre, une pétition pour que le prochain prix Nobel de la paix soit attribué à Malala Yousufzai. La blogueuse pakistanaise de 15 ans avait été victime d’un attentat, le 9 octobre dernier, en raison de son engagement en faveur de l'accès des filles à l'éducation dans son pays.

"Malala n'est pas simplement une jeune femme, elle parle au nom de toutes celles qui sont privées d'éducation en raison de leur sexe", estime Shahida Choudhary, qui fait campagne au Royaume-Uni pour faire pression sur le Premier ministre David Cameron et de hauts responsables politiques afin qu'ils recommandent le nom de l'adolescente au comité Nobel. Les nominations pour le Nobel de la paix seront closes en février.

"S'il était attribué à Malala, cela enverrait un message clair que le monde soutient ceux qui défendent le droit des jeunes filles à recevoir une éducation, ajoute Shahida Choudhary. Il y a des filles comme Malala au Royaume-Uni et dans le monde entier. J'étais l'une d'entre elles". Contrainte de quitter le Royaume-Uni à l'âge de 16 ans pour se soumettre à un mariage arrangé au Pakistan, cette jeune femme est finalement parvenue à s'enfuir à l'âge de 28 ans.

"Reconnaissante et impressionnée"

La vie de Malala Yousufzai a basculé le 9 octobre dernier. Deux hommes appartenant au Mouvement des Taliban du Pakistan (TTP), allié au réseau Al-Qaïda, lui ont tiré dessus à la sortie de son école de Mingora, la principale ville de la région de Swat, dans le nord-ouest du Pakistan. Les Taliban avaient alors affirmé l'avoir prise pour cible en raison de "son rôle de pionnière" dans la défense de l'éducation des jeunes filles et du fait de ses critiques contre eux. Depuis 2009, la jeune fille tenait un blog intitulé "Le Journal d'une écolière pakistanaise", hébergé sur le site en langue ourdoue de la chaîne britannique BBC. Sous le pseudonyme de Gul Makai, elle racontait son quotidien dans la vallée de Swat, tombée brièvement entre les mains des Taliban.

Blessée à l’épaule et au crâne, Malala Yousufzai est soignée depuis le 15 octobre au Queen Elizabeth Hospital de Birmingham, un établissement du centre de l'Angleterre spécialisé dans le traitement des soldats britanniques blessés en Afghanistan. L'attaque avait suscité un concert international de condamnations.

Vendredi, l'hôpital a publié des photos de la jeune fille assise en train de lire un livre et d'autres la montrant en train de regarder des cartes qui lui avaient été envoyées. Malala a remercié toutes les personnes qui lui ont apporté leur soutien, dans un communiqué. "Elle veut que je dise à tout le monde combien elle est reconnaissante et impressionnée que des hommes, des femmes et des enfants du monde entier s'intéressent à son rétablissement" a, pour sa part, déclaré son père, Ziauddin Yousafzai.

Première publication : 09/11/2012

  • PAKISTAN

    Malala, la blogueuse pakistanaise, soignée en Grande-Bretagne

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Malala, la jeune militante anti-taliban, toujours entre la vie et la mort

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Malala, blogueuse de 14 ans, prise pour cible par les Taliban pakistanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)