Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

Amériques

Obama conforte sa victoire en remportant la Floride

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Barack Obama s'est finalement imposé en Floride face à Mitt Romney lors du scrutin présidentiel de mardi dernier, selon les télévisions américaines. Le président démocrate totalise 332 voix de grands électeurs contre 206 pour son adversaire.

Le démocrate Barack Obama a remporté les 29 grands électeurs de la Floride (sud-est) au terme d'un long décompte des voix, confortant ainsi sa victoire à l'élection présidentielle de mardi, ont affirmé samedi les télévisions américaines CNN et NBC.

Le président Barack Obama remporte au final un total de 332 grands électeurs, contre 206 pour son rival républicain Mitt Romney.

La Floride était le dernier Etat à n'avoir pas terminé son décompte depuis l'élection, à l'issue de laquelle M. Obama avait été néanmoins déclaré vainqueur face à M. Romney, ayant remporté les 270 grands électeurs nécessaires.

Lors de l'élection présidentielle de 2000, les résultats de la Floride avaient au contraire été déterminants dans l'élection de George W. Bush contre Al Gore.

Barack Obama a remporté cet Etat très disputé de seulement 74.000 voix avec 50,01% des voix, contre 49,13% pour Romney, selon les médias.

Un conseiller de Mitt Romney avait reconnu à demi-mot jeudi la défaite de son camp dans cet Etat-clé, avant même la fin du décompte des bulletins. "On pensait (...) avoir fait ce qu'il fallait pour gagner. Clairement, ce n'est pas le cas", avait déclaré Brett Doster, conseiller de la campagne Romney pour la Floride, dans un communiqué cité par le Miami Herald.

Selon la responsable de l'organisation des élections en Floride, Christine White, le retard est imputable non pas aux "irrégularités dans le processus mais (à) une participation très élevée", qui s'est montée à 70% cette année.

Mais de l'avis des experts consultés par l'AFP, le désordre aurait été orchestré par les responsables républicains locaux.

"Les responsables républicains de Floride sont impliqués dans une démarche de sabotage (...) pour diminuer la participation", avait estimé Lance deHaven-Smith, professeur à l'université de Floride.

Il y a un an, le gouverneur républicain de l'Etat, Rick Scott, avait fait adopter une loi réduisant le nombre de jours ouverts au vote anticipé de 14 à huit jours. Le vote par anticipation qui se terminait en Floride le samedi précédant l'élection, est considéré comme plutôt favorable aux démocrates.

Lors du week-end précédent le scrutin du 6 novembre, les électeurs s'étaient précipités aux urnes et avaient dû patienter parfois plus de cinq heures quand ils n'étaient pas éconduits.

Dimanche dernier, les démocrates de l'Etat avaient déposé une plainte fédérale contre l'organisation du scrutin.

AFP

 

Première publication : 10/11/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Obama veut faire payer plus d'impôts aux riches

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    "Cela a été possible grâce à vous, merci !"

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Barack Obama : "Le meilleur reste à venir pour les États-Unis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)