Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Confusion autour de la tenue du procès de Simone Gbagbo mercredi

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ligue des Champions : à Nicosie, le PSG veut consolider sa première place

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

Amériques

Obama conforte sa victoire en remportant la Floride

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Barack Obama s'est finalement imposé en Floride face à Mitt Romney lors du scrutin présidentiel de mardi dernier, selon les télévisions américaines. Le président démocrate totalise 332 voix de grands électeurs contre 206 pour son adversaire.

Le démocrate Barack Obama a remporté les 29 grands électeurs de la Floride (sud-est) au terme d'un long décompte des voix, confortant ainsi sa victoire à l'élection présidentielle de mardi, ont affirmé samedi les télévisions américaines CNN et NBC.

Le président Barack Obama remporte au final un total de 332 grands électeurs, contre 206 pour son rival républicain Mitt Romney.

La Floride était le dernier Etat à n'avoir pas terminé son décompte depuis l'élection, à l'issue de laquelle M. Obama avait été néanmoins déclaré vainqueur face à M. Romney, ayant remporté les 270 grands électeurs nécessaires.

Lors de l'élection présidentielle de 2000, les résultats de la Floride avaient au contraire été déterminants dans l'élection de George W. Bush contre Al Gore.

Barack Obama a remporté cet Etat très disputé de seulement 74.000 voix avec 50,01% des voix, contre 49,13% pour Romney, selon les médias.

Un conseiller de Mitt Romney avait reconnu à demi-mot jeudi la défaite de son camp dans cet Etat-clé, avant même la fin du décompte des bulletins. "On pensait (...) avoir fait ce qu'il fallait pour gagner. Clairement, ce n'est pas le cas", avait déclaré Brett Doster, conseiller de la campagne Romney pour la Floride, dans un communiqué cité par le Miami Herald.

Selon la responsable de l'organisation des élections en Floride, Christine White, le retard est imputable non pas aux "irrégularités dans le processus mais (à) une participation très élevée", qui s'est montée à 70% cette année.

Mais de l'avis des experts consultés par l'AFP, le désordre aurait été orchestré par les responsables républicains locaux.

"Les responsables républicains de Floride sont impliqués dans une démarche de sabotage (...) pour diminuer la participation", avait estimé Lance deHaven-Smith, professeur à l'université de Floride.

Il y a un an, le gouverneur républicain de l'Etat, Rick Scott, avait fait adopter une loi réduisant le nombre de jours ouverts au vote anticipé de 14 à huit jours. Le vote par anticipation qui se terminait en Floride le samedi précédant l'élection, est considéré comme plutôt favorable aux démocrates.

Lors du week-end précédent le scrutin du 6 novembre, les électeurs s'étaient précipités aux urnes et avaient dû patienter parfois plus de cinq heures quand ils n'étaient pas éconduits.

Dimanche dernier, les démocrates de l'Etat avaient déposé une plainte fédérale contre l'organisation du scrutin.

AFP

 

Première publication : 10/11/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Obama veut faire payer plus d'impôts aux riches

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

    "Cela a été possible grâce à vous, merci !"

    En savoir plus

  • LIVEBLOGGING

    Barack Obama : "Le meilleur reste à venir pour les États-Unis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)