Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Asie - pacifique

Plusieurs dizaines de morts lors d'une mutinerie dans une prison

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/11/2012

Au moins 27 personnes sont mortes et 43 autres blessées lors d'une mutinerie qui a éclaté vendredi dans une prison de haute sécurité de Colombo. Des émeutes ont opposé pendant plusieurs heures détenus et personnel de sécurité.

Une mutinerie dans une prison de haute sécurité de Colombo a fait 27 morts et 43 blessés, selon un nouveau bilan, encore provisoire, annoncé samedi par le ministre sri lankais de la Réhabilitation et de la Réforme des prisons Chandrasiri Gajadeera.

"Seize cadavres sont à l'hôpital et 11 autres ont été découverts aujourd'hui à l'intérieur de la prison" de Welikada, a déclaré le ministre aux membres du Parlement. "J'ai désigné un comité de trois membres pour enquêter sur cet incident", a-t-il ajouté.

Selon un porte-parole de l'armée, les gardiens de la prison, la police et l'armée continuent de faire des recherches dans l'établissement et pourraient découvrir d'autres cadavres.

Les émeutes, qui ont opposé vendredi pendant plusieurs heures le personnel de sécurité à des détenus, ont éclaté alors que les forces de la police spéciale STF perquisitionnaient pour rechercher de la drogue et des téléphones portables introduits en fraude dans la prison, a indiqué à l'AFP un responsable militaire sur les lieux.

"Certains détenus ont pris des armes et les ont utilisées", a déclaré le militaire qui a demandé à conserver l'anonymat. "La situation est maintenant entièrement sous contrôle", a-t-il précisé.

Selon le ministre Gajadeera, les détenus s'étaient emparés de 82 armes à feu, dont des fusils automatiques d'assaut, dans une armurerie de la prison qu'ils avaient forcée. Mais les autorités ont pu retrouver la majorité d'entre elles. Les recherches se concentrent sur les cinq armes qui manquent encore, a-t-il précisé.

Le directeur de l'Hôpital national de Colombo, Anil Jasinghe, avait initialement fait état de 16 morts et 43 blessés hospitalisés. "Parmi les blessés encore hospitalisés se trouvent 13 policiers des forces spéciales, quatre soldats et un passant", avait-il précisé à l'AFP. Le chef des forces spéciales a également été blessé par balles, a-t-il indiqué.

Pendant l'émeute, qui a nécessité l'intervention de l'armée, quelques détenus ont essayé de s'enfuir et les forces de sécurité ont tiré sur eux. Des gaz lacrymogènes ont également été utilisées contre les détenus, selon des témoins.

Des prisonniers sont montés sur le toit et ont tiré sur les soldats et les policiers, qui ont répliqué avec des armes à feu. Des coups de feu intermittents ont été entendus pendant au moins trois heures, selon des témoins. Les détenus sont descendus du toit à la nuit tombée, quand les autorités ont coupé la lumière.

Des détenus afghans, indiens et pakistanais se trouvaient dans cette prison, mais aucun d'entre eux n'a été hospitalisé. L'identité des morts n'a pas été dévoilée par les autorités mais d'après des témoins, ce serait essentiellement des prisonniers. Un des morts serait un gardien de la prison, selon une source hospitalière.

AFP

Première publication : 10/11/2012

COMMENTAIRE(S)