Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

UN OEIL SUR LES MEDIAS

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : nouvelles découvertes macabres dans le Kasaï

En savoir plus

EUROPE

Démission du patron de la BBC après la diffusion de fausses accusations

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

En poste depuis seulement deux mois, le directeur général de la BBC, George Entwistle, a quitté ses fonctions après la diffusion d'une émission accusant à tort de pédophilie un ancien responsable politique conservateur.

Le directeur général de la BBC, George Entwistle, a démissionné samedi après la diffusion d'une enquête accusant à tort de pédophilie un ex-responsable politique conservateur de l'ère Thatcher.

"J'ai décidé que la chose la plus honorable à faire était de démissionner", a déclaré M. Entwistle dans un communiqué diffusé à la télévision.

George Entwistle, qui n'occupait ses fonctions que depuis septembre, a déclaré qu'il avait décidé de les abandonner "compte-tenu du fait que le directeur général est aussi le rédacteur en chef et le responsable en fin de compte de tout le contenu" des émissions.

"Les événements complètement exceptionnels de ces dernières semaines m'ont amené à conclure que la BBC devrait se trouver un nouveau dirigeant", a-t-il ajouté.

La BBC avait présenté des excuses "sans réserve" pour avoir diffusé une enquête de Newsnight, son émission-phare d'investigation, dans laquelle un témoin affirmait avoir été victime de sévices sexuels de la part d'un ancien membre important du parti conservateur dans un foyer de jeunes dans les années 1970.

Bien que la BBC n'eût pas nommément identifié ce responsable politique dans son émission de la semaine dernière, le nom de l'ancien trésorier conservateur Alistair McAlpine avait ensuite largement circulé sur internet.

Le quotidien The Guardian a été le premier vendredi à nommer cet homme politique, tout en exprimant des doutes sur la validité du témoignage unique l'incriminant.

M. McAlpine a ensuite catégoriquement démenti dans un communiqué les allégations "totalement infondées et gravement diffamatoires". Ce membre de la Chambre des Lords a dénoncé la "folie des médias" tandis que ses avocats annonçaient qu'ils porteraient plainte contre tous ceux qui avaient diffusé ces informations, la BBC en tête, même si elle n'avait pas révélé son nom.

AFP
 

Première publication : 11/11/2012

  • ROYAUME-UNI

    Scandale sexuel à la BBC : arrestation de l'ancienne star de la pop Gary Glitter

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    L'affaire Jimmy Savile n'en finit plus d'éclabousser la BBC

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)