Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

SPORT

Première victoire du XV de France face à l'Australie depuis 2005

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Dans le cadre de ses test-matches automnaux, le XV de France a remporté, samedi, au Stade de France, sa première victoire sur l'Australie depuis 2005 (33-6). Les Bleus affronteront l'Argentine samedi prochain à Lille.

L 'équipe de France de rugby et son sélectionneur Philippe Saint-André ont réussi leur premier examen d'envergure en battant par 33 points à 6 l'équipe d'Australie que la France n'avait plus dominée en cinq rencontres depuis novembre 2005.

Les Français se sont imposés par trois essais de Louis Picamoles, Wesley Fofana et un de pénalité, trois transformations et un drop de Frédéric Michalak, et trois pénalités, deux de Michalak et une de Morgan Parra.

L'Australie n'a répliqué que par deux pénalités de Mike Harris.

Après un premier tournoi des Six Nations et une tournée de juin en Argentine en demi-teinte, cette victoire devrait être la base de lancement de la période de transition dont Philippe Saint-André attend l'émergence du XV de la Coupe du monde 2015.

L'écart de 27 points, le plus gros enregistré par la France face à l'Australie depuis le 34-6 de 1976, risque de s'avérer précieux lorsque l'IRB fera les comptes de fin de tournée pour
désigner les quatre têtes de série du tirage au sort du Mondial.

La France rencontrera samedi prochain l'Argentine qui a battu le Pays de Galles, vainqueur du dernier Tournoi des Six Nations, 26-12 à Cardiff sur la lancée de sa première participation au Four Nations, tournoi de l'hémisphère Sud.

Le match aura lieu à Lille puis viendra un test contre les Samoa.

"On s'est vidé les tripes", a déclaré sur le terrain Pascal Papé, deuxième ligne et capitaine du XV de France en l'absence de Thierry Dusautoir blessé.

"On avait une revanche à prendre contre l'Australie", a dit Frédéric Michalak. "Il fallait jouer un match de très haut niveau contre l'Australie. Ce sera aussi dur contre les Pumas."

L'essentiel est pour l'instant que l'équipe de France rajeunie, conduite par Louis Picamoles devant et Frédéric Michalak derrière, ait réussi une démonstration de sobriété, de solidité en défense mais aussi d'efficacité. Et parfois de brio face à une grande nation du Sud.

Michalak couronne son retour

Par un temps clément pour un 10 novembre mais avec une pelouse, et donc un ballon, rendus glissants par les pluies de l'après-midi, les Français se sont montrés pressants d'entrée.

Ils ouvrent le score à la 5e minute sur une chandelle de Brice Dulin, un cafouillage de l'arrière Harris et une première pénalité de Michalak des 30 mètres à droite.

La première épreuve de force vient sur une mêlée dans les 22 mètres australiens juste après la 10e minute.

Deux fois le pack français met son vis-à-vis australien à la faute et redemande l'introduction. A la troisième mêlée, Picamoles ramasse le ballon et va aplatir un essai sans opposition.


Michalak transforme. La France vient de faire un premier écart 10-3.

Au quart d'heure de jeu, la première ola se lève malgré les vides dans les tribunes.


Les Australiens ont trois armes: la puissance de leurs avants, les percussions plein champ de leurs trois-quarts et la conservation du ballon. Des séquences plus longues leur font trouver des espaces mais ils n'obtiennent qu'une pénalité.

Ils dominent mais une nouvelle mêlée enfoncée par la France renverse la tendance.


La seconde partie de la première mi-temps se consume en une nouvelle percée de Picamoles, une vive attaque gâchée sur une faute de main de Yannick Forestier en position d'ouvreur, un joli raid de Dulin avec coup de pied à suivre pour lui-même, une pénalité des 25m à droite et un drop de Michalak.

A 16-6 à la pause, le match n'est pas encore gagné. Avec Picamoles en fer de lance devant, avec Michalak, Nyanga, Ouedraogo et Fofana comme accélérateurs, les Français s'installent dans la moitié de terrain australienne.

Seul le score reste à la traîne. Michalak va y remédier en couronnant son retour en bleu devant le public français pour la première fois depuis le Tournoi 2010. Il réussit un cadrage-débordement sur Kurtley Beale, perce et offre l'essai à Fofana.

Quelques minutes plus tard, le dépit australien devient évident sur une mêlée à cinq mètres qui explose en essai de pénalité. Les deux transformations permettent à Michalak de rester à 100% de réussite. Le match est joué.

La seule question est désormais savoir si les Australiens parviendront à sauver l'honneur par un essai. Ils n'y sont pas parvenus et Saint-André a pu faire sortir Michalak avant la fin
pour lui permettre de recueillir l'ovation du public.
 

Reuters

Première publication : 10/11/2012

  • RUGBY

    Les All Blacks remportent le Four Nations en écrasant l’Argentine

    En savoir plus

  • RUGBY

    Four Nations : l'Argentine tient l'Afrique du Sud en échec

    En savoir plus

  • RUGBY

    Le rugby afghan espère transformer l'essai

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)