Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

EUROPE

Le nord de l'Italie en proie à de fortes précipitations, Venise en grande partie inondée

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Les Vénitiens ont chaussé leurs bottes en caoutchouc pour se protéger de la montée des eaux qui frappe la cité de Doges depuis samedi. Les fortes pluies ont touché tout le nord de l'Italie, nécessitant l'évacuation de 200 personnes en Toscane.

La vague de mauvais temps qui touche depuis samedi tout le nord de l'Italie a provoqué l'inondation d'une grande partie de Venise et l'évacuation d'environ 200 personnes en Toscane où des torrents ont débordé, ont annoncé dimanche les autorités locales.

A Venise, les fortes précipitations et un vent du sud ont provoqué le phénomène "acqua alta" et 70% de la ville était inondée dans la matinée, le niveau de la mer étant à une hauteur de 1,50 m au-dessus de son niveau normal.

En milieu de journée, la mer avait commencé à redescendre, même si elle se trouvait encore à environ 1,40 m de hauteur, selon le Centre des marées de la cité des doges.

En Toscane, environ 200 personnes ont été évacuées en raison des fortes pluies qui ont entraîné des inondations de maisons et des éboulements de terrains, ont annoncé dimanche les autorités locales.

La région la plus touchée est la province de Massa et Carrara, où est produit le marbre de Carrare.

Dans la seule localité de Massa di Carrara, une cinquantaine de personnes ont été évacuées et une voiture a été emportée par un torrent qui avait débordé, mais ses occupants -- un couple -- ont été sauvés par les pompiers qui sont des dizaines à opérer dans la zone avec l'aide de collègues venus d'autres régions.

Les autorités invitent la population à ne pas sortir dans les rues et à occuper les étages supérieurs de leurs maison.

A Pise, certaines rues sont restées sans courant électrique après avoir été inondées et à Livourne, le grand port toscan, la protection civile est également en état d'alerte en raison des fortes pluies.

En Ligurie, la région voisine au nord de la Toscane, 30 personnes ont dû être évacuées.

Les autorités locales avaient lancé une alerte il y a deux jours déjà, prévoyant de nombreuses mesures de sécurité, de sorte que le mauvais temps n'a fait aucune victime, contrairement aux intempéries d'il y a un an qui avaient fait 13 morts entre la Toscane et la Ligurie.

La vague de mauvais temps se déplace lentement vers le centre du pays et devrait toucher dans l'après-midi la capitale où la protection civile est également en état d'alerte.

AFP

Première publication : 11/11/2012

Comments

COMMENTAIRE(S)