Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

SPORT

Vendée Globe : Marc Guillemot abandonne après une avarie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/11/2012

L'un des favoris du Vendée Globe, Marc Guillemot, a été contraint de déclarer forfait près de cinq heures après le départ de la course, en raison de la rupture de la quille de son voilier Safran. Le skipper a regagné les Sables-d'Olonne.

Marc Guillemot, l'un des favoris du Vendée Globe qui a abandonné dimanche matin, a mis sa mésaventure sur le compte de la "faute à pas de chance" regrettant seulement de détenir désormais le "triste record" du temps en course le plus court sur l'épreuve.

"C'est la faute à pas de chance. Je n'ai pas du tout envie qu'on s'apitoye ou de m'apitoyer sur mon sort. Je suis juste triste et l'équipe aussi", a déclaré le skipper de Safran sur le ponton des Sables-d'Olonne dimanche.

"Si c'est une fatigue ou un défaut de réalisation: ça arrive ici, ça va, on est à 50 milles des Sables, tout va bien. Si ça arrive à 100 milles sous les Kerguelen, ce n'est plus le même débat: là, ça peut être vraiment le scénario +cata+, et quand je dis le scénario +cata+, je pèse mes mots. Donc, je me dis que je ne vais pas m'apitoyer, il y a des choses plus graves", a-t-il souligné.

"C'est terminé, j'ai le triste record de la (plus courte) longueur en temps du Vendée Globe, j'aurais préféré ne pas avoir ce record", a-t-il déclaré, ayant été contraint d'annoncer son abandon de la course moins de 24 heures après le départ, donné samedi à 13h02. Avoir seulement parcouru "55 milles, c'est pas énorme".

La décision d'abandonner a été prise "ce (dimanche) matin tôt, il était 6 ou 7 heures, quand un des gars de l'équipe a plongé et qu'il nous a dit ce qu'il restait de la quille, déjà je n'étais pas très optimiste mais je voulais savoir avant d'annoncer quoi que ce soit", a-t-il expliqué.

"La première chose que j'ai envie, c'est de comprendre. Parce que si on a un problème sur un bateau, si (...) on ne comprend pas pourquoi, on ne progresse pas", a-t-il dit, précisant qu'il ne restait plus sous la ligne de flottaison qu'un "moignon de (quille) de 30 cm".

La quille de Safran mesurait 4,50 m.



"Grosse claque"

"On avait pris cette quille (en titane, ndlr) parce qu'il n'était pas question de partir avec une quille en composite comme on avait avant, qu'on a en stock, et qui est aux chantiers. La décision qu'on a prise en commun avec Safran c'est de toute façon de ne pas partir."

"Si ce n'est pas lié à un choc, a poursuivi Guillemot, c'est lié à un problème de fatigue de métal, de calcul, de je ne sais pas quoi et ce que je veux, c'est que tout le monde puisse comprendre pour essayer d'avancer et puis (...) je ne veux pas dire n'importe quoi avant qu'on sache exactement ce qui se passe."

"C'est une grosse claque", a-t-il ensuite reconnu en conférence de presse. "Cette quille (en titane), c'était un peu la fierté du bateau. Je partais en toute confiance".

"Je vais peut-être passer au bateau à moteur", a plaisanté Guillemot, 53 ans, qui en 2009 avait déjà eu une avarie de quille mais avait pu boucler le Vendée Globe. Son contrat avec Safran -renouvelé en 2009- court jusqu'en 2013, a-t-il précisé.

AFP

Première publication : 11/11/2012

  • VOILE

    Le Vendée Globe 2012-2013 en chiffres

    En savoir plus

  • VOILE

    Les skippers étrangers ont-ils une chance de gagner le Vendée Globe?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)