Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Moyen-orient

Mahmoud Abbas se dit favorable à l'exhumation du corps de Yasser Arafat

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2012

Le chef de l'autorité palestinienne a approuvé le projet d'exhumation du corps de Yasser Arafat, décédé le 11 novembre 2004, pour éclaircir le mystère qui entoure sa mort.

Le président palestinien Mahmoud Abbas s'est prononcé publiquement dimanche en faveur d'une exhumation de Yasser Arafat pour élucider les causes de sa mort, révélant des contacts avec la Russie, outre les enquêteurs français et les experts suisses.

"Nous sommes actuellement en contact avec les enquêteurs français, les experts suisses, ainsi que le gouvernement russe, pour ouvrir le mausolée du président Yasser Arafat", a déclaré M. Abbas lors d'un discours à Ramallah, à l'occasion du 8e anniversaire de la mort du dirigeant historique palestinien.

"Nous espérons des faits nouveaux que nous puissions annoncer à notre peuple et à l'opinion publique", a-t-il indiqué. "Cette question est plus vaste et plus importante que le vacarme médiatique qu'en a fait Al-Jazeera", a-t-il estimé.

La chaîne qatarie Al-Jazeera a révélé dans un documentaire en juillet la présence de quantités anormales de polonium sur des effets personnels de Yasser Arafat que lui avait confiés sa veuve, Souha, et qu'elle a fait analyser par un laboratoire suisse spécialisé.

Le neveu de Yasser Arafat et président de la fondation éponyme, Nasser al-Qidwa, a réitéré samedi son rejet d'une exhumation du corps.

"Il n'y a aucune justification à cela, car la vérité est connue", a dit M. Qidwa qui martèle depuis des années sa conviction qu'Israël a empoisonné Yasser Arafat tout en reconnaissant l'absence de "preuve tangible". "Ce qui a confirmé notre conviction, c'est la découverte récente de polonium radioactif dans ses vêtements".

Les juges français instruisant une information judiciaire pour assassinat de Yasser Arafat et les experts du laboratoire suisse qui a décelé des quantités anormales de polonium sur des échantillons biologiques du défunt, doivent réaliser des prélèvements sur sa dépouille le 26 novembre, ce qui implique une exhumation.

Yasser Arafat est mort le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire de Percy, près de Paris.

AFP

Première publication : 11/11/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Les juges français autorisés à enquêter à Ramallah sur la mort d’Arafat

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un document remet en cause l’empoisonnement au polonium de Yasser Arafat

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)