Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/11/2012

Le fisc français réclame 198 millions d'arriérés d'impôts au champion du e-commerce Amazon. Le groupe, accusé d'avoir déclaré à l'étranger des ventes réalisées en France, a prévenu qu'il contesterait cette évaluation en justice si nécessaire.

Le fisc français réclame à Amazon 252 millions de dollars (198 millions d'euros) d'arriérés d'impôts, d'intérêts et de pénalités liés à la déclaration à l'étranger de chiffre d'affaires réalisé en France, a lundi déclaré le groupe américain.

Cette procédure intervient dans le contexte des efforts entrepris par plusieurs pays européens pour tenter d'obtenir des grandes multinationales américaines qu'elles rompent avec les pratiques d'optimisation fiscale à grande échelle qui leur permettent de minimiser l'impôt sur les bénéfices.

Le géant du commerce sur internet assure qu'il contestera - en justice si nécessaire - la demande du fisc français, qui porte sur les exercices fiscaux de 2006 à 2010.

"Nous sommes en désaccord avec l'évaluation présentée et nous avons l'intention de la contester vigoureusement", a dit Amazon dans un document accompagnant ses résultats.

Un représentant d'Amazon a évoqué le dossier, déjà mentionné dans des documents financiers publiés par le groupe, lors d'une audition lundi par une commission parlementaire britannique.

Amazon minimise les impôts dont il doit s'acquitter en France et dans d'autres pays européens en faisant converger les chiffres d'affaires réalisés dans ces pays vers une filiale basée au Luxembourg, où le régime de l'impôt sur les sociétés est beaucoup plus avantageux.

Le groupe américain a précisé que la notification du fisc français datait de septembre mais qu'il attendait encore une évaluation définitive.

Google est également la cible des autorités françaises, qui le soupçonnent de déclarer en Irlande les profits tirés des activités commerciales réalisées en France, ce qui lui permet de bénéficier de la fiscalité très favorable en vigueur à Dublin. (voir: )

Le groupe a toutefois démenti la semaine dernière des informations de presse selon lesquelles Paris lui réclamerait un milliard d'euros.

REUTERS
 

Première publication : 12/11/2012

  • FRANCE

    Amazon s'implante en Bourgogne et promet de créer 500 emplois

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIE

    Amazon lance enfin son Kindle en France

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Amazon fait payer même le gratuit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)