Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Economie

Le fisc français réclame 198 millions d'euros à Amazon

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/11/2012

Le fisc français réclame 198 millions d'arriérés d'impôts au champion du e-commerce Amazon. Le groupe, accusé d'avoir déclaré à l'étranger des ventes réalisées en France, a prévenu qu'il contesterait cette évaluation en justice si nécessaire.

Le fisc français réclame à Amazon 252 millions de dollars (198 millions d'euros) d'arriérés d'impôts, d'intérêts et de pénalités liés à la déclaration à l'étranger de chiffre d'affaires réalisé en France, a lundi déclaré le groupe américain.

Cette procédure intervient dans le contexte des efforts entrepris par plusieurs pays européens pour tenter d'obtenir des grandes multinationales américaines qu'elles rompent avec les pratiques d'optimisation fiscale à grande échelle qui leur permettent de minimiser l'impôt sur les bénéfices.

Le géant du commerce sur internet assure qu'il contestera - en justice si nécessaire - la demande du fisc français, qui porte sur les exercices fiscaux de 2006 à 2010.

"Nous sommes en désaccord avec l'évaluation présentée et nous avons l'intention de la contester vigoureusement", a dit Amazon dans un document accompagnant ses résultats.

Un représentant d'Amazon a évoqué le dossier, déjà mentionné dans des documents financiers publiés par le groupe, lors d'une audition lundi par une commission parlementaire britannique.

Amazon minimise les impôts dont il doit s'acquitter en France et dans d'autres pays européens en faisant converger les chiffres d'affaires réalisés dans ces pays vers une filiale basée au Luxembourg, où le régime de l'impôt sur les sociétés est beaucoup plus avantageux.

Le groupe américain a précisé que la notification du fisc français datait de septembre mais qu'il attendait encore une évaluation définitive.

Google est également la cible des autorités françaises, qui le soupçonnent de déclarer en Irlande les profits tirés des activités commerciales réalisées en France, ce qui lui permet de bénéficier de la fiscalité très favorable en vigueur à Dublin. (voir: )

Le groupe a toutefois démenti la semaine dernière des informations de presse selon lesquelles Paris lui réclamerait un milliard d'euros.

REUTERS
 

Première publication : 12/11/2012

  • FRANCE

    Amazon s'implante en Bourgogne et promet de créer 500 emplois

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIE

    Amazon lance enfin son Kindle en France

    En savoir plus

  • LITTÉRATURE

    Amazon fait payer même le gratuit

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)