Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Moyen-orient

Obama s'oppose à la demande d'adhésion de la Palestine à l'ONU

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/11/2012

À la faveur d'une conversation téléphonique, le président américain a informé le dirigeant palestinien qu'il s'opposait au projet de la Palestine qui souhaite obtenir le statut d'État non-membre aux Nations unies.

Le président américain Barack Obama a exprimé dimanche au dirigeant palestinien Mahmoud Abbas son opposition à la demande d'élévation de la Palestine au statut d'Etat non membre à l'ONU, ont annoncé le porte-parole de M. Abbas et la Maison Blanche.

"Il y a eu une longue conversation téléphonique du président Mahmoud Abbas avec Barack Obama, qu'il a félicité pour son succès pour un second mandat à la présidence des Etats-Unis", a déclaré à l'AFP le porte-parole du dirigeant palestinien, Abou Roudeina.

"Le président Abbas a expliqué, lors de cette conversation, les raisons et les motivations de la décision palestinienne d'aller à l'ONU pour obtenir le statut d'Etat non membre, dont la poursuite de la colonisation et des agressions israéliennes contre les citoyens et leurs biens", a-t-il ajouté.

"Le président Obama, pour sa part, a exprimé l'opposition des Etats-Unis à la décision d'aller à l'Assemblée générale des Nations unies", a précisé le porte-parole.

Dans un communiqué publié peu après, la Maison Blanche a confirmé que le président Obama "avait réaffirmé l'opposition des Etats-Unis aux efforts unilatéraux aux Nations Unies", lors de son appel à M. Abbas.

Le dirigeant américain "a réaffirmé son engagement en faveur de la paix au Proche-Orient et son soutien appuyé à des négociations directes entre Israël et les Palestiniens avec pour objectif deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité", a ajouté le communiqué.

M. Obama souhaite "continuer à coopérer étroitement à l'avenir" avec M. Abbas, poursuit la Maison Blanche.

Mahmoud Abbas a confirmé dimanche que la demande à l'Assemblée générale de l'ONU, où la majorité simple requise lui semble acquise, serait déposée en novembre, coupant court aux spéculations sur un report sous des pressions en particulier américaines.

"Nous allons à l'ONU en novembre 2012, pas en 2013 ni en 2014", a déclaré M. Abbas dans un discours à Ramallah à l'occasion du huitième anniversaire de la mort du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat.

Le président palestinien avait officialisé le 27 septembre son projet de faire voter par l'Assemblée générale l'élévation de la Palestine au rang d'Etat non membre de l'ONU. Israël et les Etats-Unis s'opposent à ce projet, affirmant qu'un Etat palestinien ne peut résulter que de négociations de paix, abandonnées depuis plus de deux ans.

AFP

Première publication : 12/11/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Flambée de violences à Gaza, Israël envisage des représailles "massives"

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Les sanctions de l'ONU "ne ferment pas la porte à la diplomatie", selon Obama

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Barack Obama se montre intransigeant envers les extrêmistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)