Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

Moyen-orient

Obama s'oppose à la demande d'adhésion de la Palestine à l'ONU

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/11/2012

À la faveur d'une conversation téléphonique, le président américain a informé le dirigeant palestinien qu'il s'opposait au projet de la Palestine qui souhaite obtenir le statut d'État non-membre aux Nations unies.

Le président américain Barack Obama a exprimé dimanche au dirigeant palestinien Mahmoud Abbas son opposition à la demande d'élévation de la Palestine au statut d'Etat non membre à l'ONU, ont annoncé le porte-parole de M. Abbas et la Maison Blanche.

"Il y a eu une longue conversation téléphonique du président Mahmoud Abbas avec Barack Obama, qu'il a félicité pour son succès pour un second mandat à la présidence des Etats-Unis", a déclaré à l'AFP le porte-parole du dirigeant palestinien, Abou Roudeina.

"Le président Abbas a expliqué, lors de cette conversation, les raisons et les motivations de la décision palestinienne d'aller à l'ONU pour obtenir le statut d'Etat non membre, dont la poursuite de la colonisation et des agressions israéliennes contre les citoyens et leurs biens", a-t-il ajouté.

"Le président Obama, pour sa part, a exprimé l'opposition des Etats-Unis à la décision d'aller à l'Assemblée générale des Nations unies", a précisé le porte-parole.

Dans un communiqué publié peu après, la Maison Blanche a confirmé que le président Obama "avait réaffirmé l'opposition des Etats-Unis aux efforts unilatéraux aux Nations Unies", lors de son appel à M. Abbas.

Le dirigeant américain "a réaffirmé son engagement en faveur de la paix au Proche-Orient et son soutien appuyé à des négociations directes entre Israël et les Palestiniens avec pour objectif deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité", a ajouté le communiqué.

M. Obama souhaite "continuer à coopérer étroitement à l'avenir" avec M. Abbas, poursuit la Maison Blanche.

Mahmoud Abbas a confirmé dimanche que la demande à l'Assemblée générale de l'ONU, où la majorité simple requise lui semble acquise, serait déposée en novembre, coupant court aux spéculations sur un report sous des pressions en particulier américaines.

"Nous allons à l'ONU en novembre 2012, pas en 2013 ni en 2014", a déclaré M. Abbas dans un discours à Ramallah à l'occasion du huitième anniversaire de la mort du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat.

Le président palestinien avait officialisé le 27 septembre son projet de faire voter par l'Assemblée générale l'élévation de la Palestine au rang d'Etat non membre de l'ONU. Israël et les Etats-Unis s'opposent à ce projet, affirmant qu'un Etat palestinien ne peut résulter que de négociations de paix, abandonnées depuis plus de deux ans.

AFP

Première publication : 12/11/2012

  • PROCHE-ORIENT

    Flambée de violences à Gaza, Israël envisage des représailles "massives"

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Les sanctions de l'ONU "ne ferment pas la porte à la diplomatie", selon Obama

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    À l’ONU, Barack Obama se montre intransigeant envers les extrêmistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)