Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

FRANCE

La sœur de Mohammed Merah va porter plainte contre M6

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/11/2012

Souad Merah, la sœur du tueur au scooter, va porter plainte contre M6 pour "atteinte à la vie privée" suite à la diffusion par la chaîne d'un document dans lequel elle se dit "fière" de son frère et où elle est filmée à son insu.

Filmée à son insu dans le cadre d'un reportage pour "Enquête exclusive" sur M6, Souad Merah a décidé de déposer plainte contre la chaîne pour atteinte à la vie privée. Dans cette vidéo, elle se dit à plusieurs reprises "fière" de son frère Mohamed, auteur de sept meurtres à Toulouse et Montauban : "Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu'au bout [...]. Je pense du bien de Ben Laden, je l'ai dit aux flics", affirme encore Souad Merah dans la vidéo.

"Les paroles ont été prononcées lors d'une conversation privée.Ceux qui les diffusent sont punissables", avertit son avocat, maître Christian Etelin. La jeune femme tient en effet ces propos dans le cadre d’une conversation avec son frère Abdelghani, alors qu’elle est filmée par une caméra cachée pour un reportage diffusé sur M6 dimanche 11 novembre.

"Dans une démocratie, on ne punit pas les paroles privées"

Le parquet de Paris a ouvert lundi 12 novembre une enquête préliminaire pour "apologie du terrorisme". Mais pour l'avocat de Souad Merah, "son frère l'a provoquée pour qu'elle tienne des propos absurdes. Le délit n'existe pas. L'apologie, c'est de tenir des propos en public avec la volonté de les rendre publics. Dans une démocratie, on ne punit pas les paroles privées."

Lundi, condamnant "avec la plus grande fermeté" les propos de la jeune femme, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, avait estimé qu’ils constituaient une "apologie du terrorisme et de l’antisémitisme et une provocation à la haine religieuse et raciale". "Elles expriment et propagent une idéologie primaire et violente, caractéristique d'une dérive de nature sectaire, contraire aux valeurs fondamentales de la République".
             
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) s'est également indigné des propos tenus par Souad Merah, les qualifiant d'"ignobles et choquants". Il a appelé au respect de la mémoire des victimes de ces tueries et des sentiments de leurs proches "en évitant de dresser des tribunes médiatiques aux propos ignobles et choquants des adeptes de la haine et de la violence".
 
FRANCE 24 avec dépêches
 
Un extrait du reportage sur Mohamed Merah diffusé dimanche 11 novembre sur M6

 

Première publication : 13/11/2012

  • FRANCE

    La famille Merah entre condamnation et fierté

    En savoir plus

  • FRANCE

    La sœur de Mohamed Merah visée par une enquête pour "apologie du terrorisme"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Merah : Claude Guéant reconnaît quelques défaillances

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)