Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 14/11/2012

"Je est un autre ?"

Presse française, Mercredi 14 novembre. Au menu de la presse française ce matin, la conférence de presse de François Hollande, qui a dit «assumer» les réformes annoncées ces dernières semaines, présentées non comme un changement de cap, mais dans la logique du changement promis durant la campagne…

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La revue de presse française revient bien sûr largement ce matin sur la conférence de presse de François Hollande, hier, à l’Elysée.
 
400 journalistes conviés sous les ors de la République, une intervention solennelle, et un président qui a sorti le grand «je»: l’intervention de François Hollande est à la Une de Libération, qui raconte comment il a répondu à ses détracteurs en contestant tout «virage» dans sa politique, comment il a finalement «enterré une fois pour toutes la présidence normale, dans le décorum pompier de l’Elysée». Libé reconnaît que François Hollande «a été, de très loin, le meilleur avocat de l’action de «redressement» que conduit le gouvernement», mais regrette que «le Président se soit arrêté au milieu du gué sur plusieurs sujets décisifs. Sur l’Europe, d’abord», et «sur la dépense publique, ensuite». Libération qui se «désole», enfin, «d’avoir entendu Hollande enterrer d’un ton laconique sa promesse sur le droit de vote des immigrés, sans même sembler vouloir livrer le combat auprès de l’opinion».
 
Quand François Hollande «assume» ses choix, c’est à lire du côté de la Croix, qui rappelle que le président a «reconnu quelques corrections au nom de l’opportunité et de l’urgence: la «seule question», a-t-il déclaré, cen’est «pas l’état de l’opinion aujourd’hui», mais «l’état de la France dans cinq ans». Avant d’ajouter que «le déclin
n’est pas notre destin». Ce qui est «peu pour rêver, (mais peut-être) assez pour tenter de mobiliser».
 
François Hollande a défendu, hier, la baisse du coût du travail et remis en cause le poids de la dépense publique. Après le chantier de la compétitivité, voici venu donc le temps de la «réforme de l’Etat», évoquée à la Une des Echos, pour qui «on était loin, hier soir, du lyrisme littéraire et de la mystique socialiste de François Mitterrand». «En se soumettant à la «réalité», en revendiquant un devoir de «vérité», François Hollande s’est (plutôt) inscrit hier dans la lignée d’un Pierre Mendès France, et montré qu’il a «pleinement accepté la logique sociale-libérale».
 
Insuffisant, en tout cas, pour convaincre la droite. «Le tournant, c’est pas maintenant», ironise le Figaro, en dénonçant «l’embardée» du gouvernement sur la question de la compétitivité: « Il y a six mois, les socialistes ricanaient lorsqu’on leur parlait du coût du travail. Ils en font désormais, et c’est heureux, l’alpha et l’oméga de leur politique».
 
Ca n’est pas assez pour la droite, et c’est déjà trop pour la gauche de la gauche, pour qui le gouvernement serait tétanisé par «la crainte des marchés». L’Humanité regrette de voir le gouvernement faire preuve de ce qu’il perçoit comme une forme de « docilité» à leur égard, en reprenant à son compte la formule de la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienemann. «On fait ce que tous les autres font», «sauf que, par manque de chance, ça ne marche pas très bien. Qu’on nous explique comment, par miracle, ça va marcher en France».
 
L’Humanité qui revient, justement, sur la journée de mobilisation européenne contre l’austérité. Des rassemblements sont organisés aujourd’hui dans 23 pays de l’Union, avec un appel à la grève générale en Espagne et au Portugal. Une mobilisation qui s’annonce inégale pour «changer de cap» en Europe, avec des préoccupations, il faut le dire, assez hétérogènes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/09/2014 Gastronomie

"Simple appareil"

Presse internationale, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le risque d'une intervention de l'armée au Pakistan, et la diffusion sur Internet de photos de...

En savoir plus

02/09/2014 Enseignement

"Comme le disait ma grand-mère"

Presse française, mardi 2 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la rentrée des classes pour 12 millions d'élèves, sur fond de fronde des élus contre la réforme des...

En savoir plus

01/09/2014 Afghanistan

"L'agneau russe"

Presse internationale, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, les dernières déclarations de Poutine sur l'Ukraine, et le scepticisme suscité par la...

En savoir plus

01/09/2014 François Hollande

"J'aime les socialistes"

Presse française, lundi 1er septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de Manuel Valls à l'université d'été du PS. Un discours sifflé par une partie des...

En savoir plus

29/08/2014 guerre

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

Dans cette revue de presse proposée par Sandrine Gomes, un changement de ton et de rhétorique dans la presse anglo-saxonne face à l'"invasion" russe de l'Ukraine, des critiques...

En savoir plus