Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

Moyen-orient

Israël tue le chef militaire du Hamas et mène une opération d'envergure à Gaza

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/11/2012

Le chef des opérations militaires du Hamas, Ahmed Al-Jaabari, a été tué dans un raid de Tsahal. Les frappes aériennes continuaient de s'abattre mercredi soir sur Gaza. Le Hamas crie vengeance et a tiré une trentaine de roquettes sur Israël.

Après plusieurs jours de violences entre Israël et la bande de Gaza, l’État hébreu a annoncé avoir visé et tué mercredi 14 novembre le chef militaire du Hamas Ahmad Al-Jaabari lors d'un raid mené sur l’enclave palestinienne. L'armée israélienne a déclaré que c'était le début d'une opération militaire, appellée "Pilier de défense", contre les groupes armés dans la bande de Gaza. Les principaux événements de la soirée du 14 novembre :

  • L'armée israélienne a procédé à plus de 20 frappes mercredi. Neuf Palestiniens ont été tués et une soixantaine blessés. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est dit prêt à étendre l’opération "Pilier de défense" "si nécessaire" et des réservistes vont être mobilisés.

  • Le Hamas promet de se venger. Une trentaine de roquettes ont atterri en Israël depuis la mort d’Ahmed Al-Jaabari.
  • L’Égypte a rappelé son ambassadeur en Israël. En riposte, l’ambassadeur israélien au Caire a quitté l’Égypte.

  • Une réunion d’urgence de la Ligue arabe est en préparation.
     

Retrouvez les événements heure par heure de la journée du mercredi 14 novembre :

22h15 : Le gouvernement israélien autorise le rappel de certains réservistes, selon un communiqué officiel.

21h30 : Suite au rappel de l’ambassadeur égyptien en Israël, l’ambassadeur israélien au Caire a quitté l’Égypte avec le personnel de l’ambassade.

21h00 : Paris appelle toutes les parties à éviter "l'escalade de la violence".

20h55 : L'armée israélienne s'est félicitée de l'éllimination d'Ahmed al-Jaabari .

"Ahmed Jabari : eliminated" tweete l'armée israélienne

20h29 : Le président égyptien Mohamed Morsi demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

20h26 : La Ligue arabe prépare une réunion de ses ministres des Affaires étrangères pour discuter de la situation à Gaza.

20h22 : L'Égypte rappelle son ambassadeur en Israël et convoque le représentant israélien au Caire.

20h15 : Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, demande aux pays arabes, et à l'Égypte en particulier, de mettre fin à l'assaut "barbare" mené par l'armée israélienne à Gaza.

20h07 : Pour le ministre qatari des Affaires étrangères, Cheikh Hamad ben Jassim al-Thani, "l'attaque israélienne ne peut pas rester impunie".

20h00 : Tel-Aviv affirme que la marine israélienne bombarde des sites proches de la plage dans la bande de Gaza.

Tsahal poste des vidéos de l'opération "Pilier de défense" sur les réseaux sociaux

19h50 : Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, met en garde le Hamas : Israël est prêt à "intensifier l’opération" à Gaza.

19h45 : Le chef de l'État israélien, Shimon Peres, a eu une conversation téléphonique avec le président américain Barack Obama. Il lui a "expliqué les motivations" de l'opération.

"Les terroristes du Hamas n'ont pas intérêt à se montrer à l'air libre"

19h00 : Londres appelle "toutes les parties à la retenue pour éviter une dangereuse escalade".

18h53 : Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Mohammed Kamel Amr, exige  l'"arrêt immédiat" des raids aériens israéliens contre la bande de Gaza, mettant en garde contre toute "escalade".

18h52 : Le président palestinien Mahmoud Abbas appelle la Ligue arabe à convoquer "une réunion d'urgence" pour discuter de "l'agression brutale" menée par Israël dans la bande de Gaza.

18h00 : Le sud d’Israël est touché par quatre explosions non loin de la frontière égyptienne. Les services de sécurité soupçonnent des tirs de roquettes en provenance du désert du Sinaï. 

17h44 : La bande de Gaza a été secouée dans la journée par plus de 20 frappes israéliennes. Au moins six Palestiniens ont été tués et 25 autres blessés par les raids. Ces frappes interviennent au lendemain d'une journée d'accalmie, après trois jours d'affrontements pendant lesquels sept Palestiniens, quatre civils et trois combattants, avaient été tués, et huit Israéliens, dont quatre soldats, blessés.
 
17h05 : L'armée israélienne annonce avoir visé dans la bande de Gaza des sites de lancement de roquettes à longue portée du Hamas. "L'armée a pris pour cible un nombre significatif de sites de lancement de roquettes de longue portée (plus de 40 kilomètres) opérés par le Hamas", selon un porte-parole de Tsahal qui évoque "un coup significatif porté à la capacité de lancer des roquettes et aux entrepôts de munitions" du Hamas et d'autres groupes armés de la bande de Gaza.
 
17h00 : Israël se dit prêt à lancer une opération terrestre à Gaza "si nécessaire", selon un porte-parole militaire.
 
16h45 : Suite à l’élimination du chef des opérations militaires du  Hamas, les États-Unis ont déclaré "surveiller de près", l’évolution de la situation à Gaza. Washington s’est également dit "solidaire de son partenaire israélien dans son droit de se défendre contre le terrorisme".
 
16h15 : L’armée israélienne annonce le début d’une opération à Gaza. "Après les tirs de roquettes de ces derniers jours contre Israël, le chef d'état-major a décidé d'autoriser une opération contre les organisations terroristes de Gaza, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres organisations", a déclaré la porte-parole de Tsahal.
 
Chaos à Gaza après le raid qui a tué le chef militaire du Hamas
 
16h06 : Réagissant aussitôt, le mouvement islamiste Hamas crie vengeance et déclare qu’Israël a "ouvert les portes de l’enfer" en tuant Al-Jaabari.
 
15h10 : Selon l’État hébreu, l'opération "visait à paralyser la chaîne de commandement et de contrôle de la direction du Hamas, ainsi que son infrastructure terroriste", selon un communiqué de l’armée israélienne.
  
15h07 : "L'armée israélienne a visé Ahmad Al-Jaabari, chef de la branche armée du Hamas dans la bande de Gaza", confirme l'armée israélienne dans un communiqué, ajoutant qu'il était "directement responsable de l'exécution d'attentats terroristes contre l'État d'Israël ces dernières années". 
 
15h00 : Ahmad Al-Jaabari, le chef des opérations militaires de la branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas est tué dans un raid israélien à Gaza. Ahmad Al-Jaabari, apparu en public le 18 octobre 2011 lors de la remise du soldat israélien Gilad Shalit aux médiateurs égyptiens, a rejoint le Hamas lors de sa détention par Israël après son arrestation en 1982 pour planification d'opérations anti-israéliennes. Officiellement lieutenant des Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, Ahmad Al-Jaabari était connu à Gaza comme "le général", ou "le chef d'état-major". En 2003, il est devenu de fait le chef exécutif de la branche armée du Hamas. Il avait déjà fait l'objet de tentatives d'assassinat israéliennes, notamment lors d'un raid aérien en 2004 qui avait coûté la vie à son fils aîné, son frère et plusieurs de ses cousins. 

 

Première publication : 14/11/2012

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Reconnaissance de la Palestine à l'ONU : Israël pourrait "renverser" Mahmoud Abbas

    En savoir plus

  • INTERNET

    Ces hackers amateurs qui espionnent à la fois Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • ISRAËL

    Les propos d'Abbas sur le droit au retour des réfugiés divisent Israël

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)