Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

Le président Alassane Ouattara dissout le gouvernement

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/11/2012

Le chef d'État ivoirien a annoncé mercredi, lors du conseil des ministres, la dissolution du gouvernement formé le 13 mars. Alassane Ouattara n'a fourni aucune explication sur cette décision inattendue, ni quand serait formé le nouveau cabinet.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a dissous mercredi le gouvernement formé en mars et chargé de relever le pays après la crise politico-militaire meurtrière de 2010-2011, a-t-on appris auprès de la présidence.

"Le président a annoncé ce (mercredi) matin en conseil des ministres la dissolution du gouvernement", a indiqué à l'AFP la présidence, sans préciser les raisons de cette dissolution inattendue ni quand serait formé le nouveau cabinet.

Le secrétaire général de la présidence, Amadou Gon Coulibaly, devait s'exprimer devant la presse à 12H30 (locales et GMT) au palais présidentiel.

Formé le 13 mars, le précédent gouvernement était dirigé par le Premier ministre Jeannot Kouadio Ahoussou, également ministre de la Justice et membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), le grand allié du chef de l'Etat.

Dans cette équipe, le président s'était attribué le ministère de la Défense pour marquer sa volonté de mener à bien le chantier de la réforme de l'armée, tâche urgente et délicate depuis la fin de la crise.

Le pouvoir a su engager une relance de l'économie en Côte d'Ivoire, première puissance économique d'Afrique de l'Ouest francophone et premier producteur mondial de cacao.

Cependant, la situation politique et sécuritaire reste très fragile et la réconciliation patine.

Une vague d'attaques armées contre les forces de sécurité et des sites sensibles a fait monter en août la tension comme jamais depuis depuis 2011. D'autres attaques sporadiques ont eu lieu en septembre et octobre, avant une accalmie depuis environ un mois.

Ces attaques ont été attribuées par le pouvoir à des partisans de l'ex-président Laurent Gbagbo, ce que les tenants du régime déchu récusent, et suivies d'arrestations de figures du camp Gbagbo.

Née du refus de l'ex-président de reconnaître sa défaite à l'élection de novembre 2010, la crise de décembre 2010-avril 2011 a fait quelque 3.000 morts.

Depuis la fin de la crise jusqu'en mars dernier, le gouvernement était dirigé par Guillaume Soro, ex-chef de l'ancienne rébellion qui a aidé M. Ouattara à s'installer au pouvoir à l'issue de deux semaines de guerre en avril 2011. Désormais président de l'Assemblée nationale, il reste incontournable dans le dispositif sécuritaire.

AFP

Première publication : 14/11/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU se penche sur le rapport qui agace le camp Gbagbo

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Heurts en marge d'une opération d'évacuation à Abidjan

    En savoir plus

  • GHANA

    Le porte-parole de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo libéré sous caution

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)