Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

FRANCE

Pari réussi pour les anti-mariage gay

© Charlotte Boitiaux

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 27/11/2012

Quelque 70 000 personnes ont défilé, samedi à Paris, à l'appel d'un collectif d'associations pour clamer leur opposition au mariage homosexuel et à l'adoption pour tous. Quelques partisans pro-mariage gay s'étaient aussi invités pour l'occasion.

Appel à une nouvelle manifestation contre le mariage gay

L'institut Civitas, proche des catholiques intégristes, appelle à manifester dimanche après-midi à Paris contre le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux homosexuels.
              
La manifestation débutera à 14H30 devant le ministère de la Famille et se dirigera vers l'Assemblée nationale. Une trentaine de cars de province grossiront les rangs du cortège, qui défilera aux cris de "oui à la famille, non à l'homofolie".
              
Pour le chef de Civitas, Alain Escada, l'homosexualité est un "mauvais penchant qui nécessite d'être corrigé et une personne qui a de tels penchants devrait être abstinente".          
 

Tee-shirt roses, ballons blancs, pancartes bleues. Des dizaines de milliers d'opposants au mariage et à l'adoption pour les homosexuels ont pour la première fois massivement fait entendre leur voix samedi, à Paris. Selon le collectif "La manif pour tous", principal organisateur du rassemblement, ils étaient environ 70 000 à s'être donnés rendez-vous pour manifester leur attachement à la famille traditionelle.

"C'est un grand mouvement qui se met en marche !", a lancé au mégaphone, avant le départ, l'humoriste catholique Frigide Barjot, fondatrice du Collectif "Pour l'Humanité durable". Face à elle, des jeunes et des moins jeunes, particulièrement motivés et sur un ton bon enfant, ont scandé, plusieurs heures durant, différents slogans : "Un papa, une maman pour un enfant !" ou encore "Ayrault, si tu savais, ta loi, où on s'la met".

Aucun des manifestants interviewés n'a souhaité dire à quel parti politique il adhérait. "Ce n'est pas une manifestation politique mais sociétale. On peut être de gauche et être contre le mariage gay", lance Arthur, un jeune de 28 ans, étudiant à la Sorbonne, accompagné de sa petite amie. "Je ne vous dirai pas pour qui je vote mais en qui je crois. Je crois en l'Église catholique et à l'union entre deux êtres de sexe opposé."

Dans la foule compacte, parsemée de centaines de poussettes, certains manifestants n'ont pas hésité à brandir des pancartes quelque peu osées pour marquer les esprits. Sur l'une d'elles, on pouvait lire : "Non au mariage génitalement modifié" (voir diaporama ci-dessous).

À quelques mètres, une centaine de manifestants pro-mariage pour tous s'étaient également rassemblés pour manifester leur "colère envers des personnes qui se disent cathos mais qui sont, en fait, extrêmement intolérants". Un cordon de CRS les maintenait à bonnne distance du cortège. Sur leurs pancartes, on pouvait lire : "Homophobes, on veut pas votre avis, on veut vos droits!".

Première publication : 17/11/2012

  • FRANCE

    Les homosexuelles veulent faire entendre leur voix

    En savoir plus

  • SOCIÉTÉ

    En France, les lesbiennes voulant devenir mère sont priées d'aller chez le voisin

    En savoir plus

  • HOMOPARENTALITÉ

    Le "congé paternité" de l'ex-star du foot Marinette Pichon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)