Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

Asie - pacifique

Obama demande à la Birmanie d'aller plus loin dans ses réformes

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/11/2012

À la veille d'un voyage historique à Rangoun, Barack Obama a salué les réformes engagées par la Birmanie tout en incitant ses dirigeants à faire davantage. Il doit rencontrer lundi son homologue Thein Sein et l'opposante Aung San Suu Kyi.

Le président Barack Obama a félicité dimanche la Birmanie pour ses réformes, à la veille d'un voyage historique à Rangoun qui vise selon lui à encourager le gouvernement en place à aller plus loin encore sur la voie de la démocratisation.

Le chef de l'Etat a affirmé qu'il n'avait "aucune illusion" sur le fait que la transition n'était pas terminée et que le pays "avait encore un long chemin à faire" sur le plan politique.

Il a été critiqué ces derniers jours par plusieurs groupes de défense des droits de l'Homme qui l'ont accusé d'aller trop vite en besogne et d'apporter un soutien trop fort à un pays en proie notamment à des violences communautaires entre bouddhistes et musulmans qui ont fait 180 morts depuis juin.

Interrogé sur la rapidité de cette visite, un an et demi seulement après l'arrivée au pouvoir du président Thein Sein, Obama a affirmé qu'il y avait en Birmanie "une volonté articulée de mener de nouvelles réformes politiques".

A Rangoun, il rencontrera lundi son homologue Thein Sein, qui a multiplié les réformes, et l'opposante Aung San Suu Kyi, dont le nouveau statut de députée est un des symboles des changements en cours.

Il prononcera ensuite un discours à l'université de Rangoun, haut-lieu des mouvements étudiants à l'origine notamment des émeutes de 1988. Violemment réprimé par la junte, le mouvement avait scellé l'entrée de la Birmanie dans deux décennies d'isolement international.

AFP

Première publication : 18/11/2012

  • BIRMANIE

    En Birmanie, des violences entre bouddhistes et musulmans font au moins 20 morts

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Aung San Suu Kyi reçue avec les honneurs à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • BIRMANIE

    La Birmanie amnistie 500 prisonniers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)