Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FRANCE

Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy convoqué jeudi en vue d'une mise en examen

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/11/2012

L'ancien président Nicolas Sarkozy doit être entendu jeudi par la justice, à Bordeaux, dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Selon des sources concordantes, il est convoqué aux fins d'une éventuelle mise en examen.


L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy est convoqué jeudi à Bordeaux par le juge d'instruction en charge du dossier Bettencourt, a-t-on appris mardi de source proche du dossier, et aux fins d'une mise en examen, selon des sources concordantes.

M. Sarkozy est convoqué dans le cadre de l'enquête concernant les abus de faiblesse présumés commis à l'encontre de la milliardaire Liliane Bettencourt, ce qui ne signifie pas qu'il sera mis en examen à la fin de l'audition, celle-ci pouvant aussi s'achever par son placement sous le statut de "témoin assisté", ont indiqué ces sources.

Le juge Jean-Michel Gentil et ses deux consoeurs souhaitent manifestement confronter l'ancien président aux déclarations de l'ex-comptable des Bettencourt Claire Thibout qui avait déclaré à la police en juillet 2010 s'être vu réclamer 150.000 euros en liquide par l'ancien homme de confiance des Bettencourt, Patrice de Maistre, début 2007, celui-ci assurant vouloir les donner à Eric Woerth, alors trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy.

Ils veulent aussi savoir s'il a pu y avoir des échanges d'argent lors des visites que M. Sarkozy rendait à cette époque à l'héritière de l'Oréal et à son mari. Lui-même n'a reconnu qu'une visite à leur domicile pendant la campagne, en février 2007.

Les magistrats, qui avaient saisi le 3 juillet les agendas de M. Sarkozy, ont également relevé de nombreuses coïncidences de dates entre des moments-clés de l'affaire Bettencourt et ses rendez-vous avec des protagonistes du dossier, notamment M. de Maistre et l'ancien procureur de Nanterre Philippe Courroye, en charge du dossier jusqu'à novembre 2010.

AFP

Première publication : 19/11/2012

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Nicolas Sarkozy pourrait être entendu cette semaine

    En savoir plus

  • FRANCE

    En plein affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a reçu plusieurs fois Philippe Courroye

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Perquisitions au bureau et au domicile de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)