Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Jean-François Copé officiellement élu à la présidence de l'UMP

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/11/2012

Après plus de 24 heures de recomptage et de délibérations, la commission interne à l'UMP a déclaré Jean-François Copé vainqueur de l'élection à la présidence du parti avec 50,03 % des voix, contre 49,97 % à François Fillon.

  • La Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales (Cocoe) de l'UMP a annoncé, lundi soir, la victoire de Jean-François Copé avec 50,03 % des voix.
     
  • Le secrétaire général sortant a recueilli 87 388 voix, contre 87 290 pour l’ancien Premier ministre François Fillon (49,97 %), soit 98 voix d'avance, a annoncé le président de la Cocoe, Patrice Gélard, après 24h d’embarras et de fortes tensions au sein du parti d’opposition.
     
  • Le vainqueur du scrutin a invité son adversaire malheureux à le "rejoindre" à la tête d’une droite "rassemblée", soulignant qu’il s’agit d'"un moment très important de l’histoire de notre famille politique".
     
  • François Fillon a annoncé qu'il ne contesterait pas le résultat même s'il ne "pouvait s'en satisfaire". Le candidat malheureux a également déploré "une fracture politique et morale" à l'UMP, tout en précisant qu'il entendait "la réduire" et la "dépasser".
     
  • La Cocoe, chargée de valider les résultats, a vérifié toute le journée chaque procès-verbal, département par département, après avoir suspendu ses comptages dimanche au milieu de la nuit sans parvenir à désigner un vainqueur.
     
  • Dès dimanche, les deux camps avaient revendiqué la victoire avec une courte avance, Jean-François Copé affirmant avoir gagné par un peu plus de 1 000 voix d'écart. François Fillon avait immédiatement affirmé qu'il "ne se laisserait pas voler la victoire", tout en regrettant que son adversaire n'ait pas pris la peine d'attendre la proclamation des résultats par la Cocoe.
     
  • Le déchirement au sein du parti de l’ancien président Nicolas Sarkozy a fait surtout la joie du Front national. Quant au PS, toujours marqué par ses propres déboires au Congrès de Reims de 2008, il est resté plutôt discret sur la question.
     
  • 300 000 militants de l’UMP étaient appelés à voter dimanche. La participation a été estimée à plus de 50 %.

Revivez les principaux évènements de la journée sur notre liveblogging.

 

Première publication : 19/11/2012

COMMENTAIRE(S)