Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : trois morts et une centaine de disparus

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

Moyen-orient

L'UE reconnaît la coalition comme "représentant légitime des aspirations du peuple syrien"

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/11/2012

À l'issue d'une réunion, ce lundi, à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne ont reconnu la coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad comme un "représentant légitime des aspirations du peuple syrien".

L'Union européenne considère que la Coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad est un "représentant légitime" du peuple syrien".

Réunis à Bruxelles, les ministres européens des Affaires étrangères se sont mis d'accord lundi pour considérer que la Coalition de l'opposition au régime de Bachar al-Assad était un "représentant légitime des aspirations du peuple syrien".

Les 27 n'ont cependant pas été jusqu'à la voir comme "l'unique représentant légitime" de ce peuple, comme l'a fait la France, rejointe lundi par l'Italie.

Les Etats membres de l'UE préféraient à ce stade que l'on n'insiste pas sur le caractère +unique+ de la Coalition comme "représentant légitime" du peuple syrien, a expliqué la représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton. "Mais, a-t-elle ajouté au cours d'une conférence de presse, tous les Etats de l'UE ont hâte de travailler avec la Coalition".

Les Européens souhaitent que la Coalition "continue de travailler sans exclusive en souscrivant aux principes des droits de l'Homme et de la démocratie, avec la participation de tous les groupes d'opposition et de tous les secteurs de la société civile syrienne", ajoute la déclaration adoptée par les chefs des diplomaties européennes.

"L'UE est prête à soutenir cette nouvelle Coalition dans ses efforts et ses relations avec la communauté internationale", poursuit le document. Les ministres des Affaires étrangères ont demandé aux dirigeants de la Coalition de se mettre en contact avec le représentant spécial de l’ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, pour lui présenter leur programme politique "en vue de la création d'une alternative crédible au régime actuel".

La majorité des composantes de l'opposition syrienne ont signé le 11 novembre à Doha un accord créant une "Coalition" visant à lutter de façon unifiée contre le régime de Bachar al-Assad.

La France et l'Italie ont été les premiers pays à la reconnaître comme unique représentant légitime du peuple syrien.

A l'issue de la réunion, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a souligné que ses homologues européens avaient "exprimé beaucoup de sympathie vis-à-vis de la Coalition". Ses dirigeants pourraient être invités à les rencontrer à la mi-décembre à Bruxelles, ce qui serait un "symbole important", a-t-il précisé.

AFP

Première publication : 19/11/2012

  • TURQUIE

    Après Paris, Ankara reconnaît la coalition nationale syrienne

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    François Hollande reconnaît la coalition nationale syrienne

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les Frères musulmans renforcés dans l'opposition par l'arrivée d'Al-Khatib

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)