Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/11/2012

"Copé en deux"

Presse française, Lundi 20 novembre. Au menu de la presse française ce matin, l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP, après 24 heures d’une guérilla qui ne laisse rien présager de bon pour la survie du parti. Et Raymond Domenech, son livre, sa vie, son œuvre.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La revue de presse française revient bien sûr largement ce matin sur l’élection de Jean-François Copé à la tête de l’UMP.
 
98 petites voix le séparent finalement de François Fillon. C’est peu, mais c’est assez pour mettre un terme à la «guerre du trône», à droite. 24 heures d’une guérilla «ubuesque», à droite, qui redonnent, forcément, le sourire à la gauche. La majorité boit du petit lait, et Libération ne loupe pas l’occasion de moquer ces «grands professionnels(de l’UMP), ces fauves au sang-froid qui auraient su diriger la France mieux qu’une gauche par définition incapable, (mais qui) ne savent même pas organiser un tout petit scrutin afin de départager leurs ambitions».
 
Quand la démocratie interne a décidément encore pas mal de chemin à faire, à droite comme à gauche, c’est à voir avec ce dessin de Plantu à la Une du Monde, où le PS se moque de l’UMP: «Mais aussi quelle idée de demander l’avis des militants!».
 
La violence des affrontements à droite risque de laisser des traces, et nourrit pas mal d’interrogations ce matin sur l’avenir de l’UMP. Le parti se réveille «Copé en deux», et l’Humanité s’inquiète avec une sollicitude inhabituelle de voir le parti «déboussolé», plus que jamais menacé à la fois par le Front national et le centre.
 
Une inquiétude -non feinte-, forcément, à droite. «Le PS se déchaîne aujourd’hui contre la droite la plus bête du monde, pour reprendre le mot de Guy Mollet, et on ne peut pas lui donner tort», reconnaît le Figaro, qui titre sur la victoire «à l’arraché» de Jean-François Copé. Le journal repasse à l’offensive en rappelant que «depuis six mois, tant Jean-François Copé que François Fillon avaient su trouver les mots justes pour dénoncer les fourvoiements de l’exécutif».
 
Le Figaro veut déjà tourner la page et parler d’autre chose, mais la question est effectivement posée. Au-delà de la désignation de Copé, quelle va être, in fine, l’issue de cette «épreuve de force»? La question est posée à la Une de la Croix. La droite va-t-elle reprendre ses esprits, ou imploser? Finalement, écrit le journal, «les résultats sont serrés, et les militants n’ont pas (réellement) tranché entre une droite musclée, «décomplexée», et une droite plus modérée, plus sociale». Or un jour viendra bien «l’heure de désigner un candidat à la présidentielle, et il leur faudra pourtant choisir»…
 
 
Quelle va être le prix de cette victoire in extremis de Jean-François Copé? La question est  lancinante, et elle posée aussi ce matin à la Une du Parisien, qui rappelle également que Nicolas Sarkozy devrait être entendu ce jeudi par la justice, dans le cadre de l’affaire Bettencourt.
 
Le Parisien qui revient également à la Une sur un autre règlement de comptes, chez les Bleus cette fois. L’ex-sélectionneur Raymond Domenech sort un livre pour dire tout le bien qu’il pense de son ancienne équipe. Le fiasco en Afrique du Sud, les piètres résultats de l’équipe de France sous sa direction: tout ça, c’est la faute d’Anelka, qui a «tué le groupe».
 
Domenech, dont les méthodes ne séduisent toujours pas les présidents de club, rapporte enfin 20 minutes, qui propose ce matin un sondage sur la façon dont les jeunes voient l’avenir. D’après cette étude, ils seraient conscients des difficultés qui les attendent, mais ils garderaient la foi en leur avenir, et resteraient «optimistes» à 58 %… pas sûr qu’on atteigne un tel score ce matin à l’UMP.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus