Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/11/2012

"La lady et le gentleman"

Presse internationale, Mardi 20 novembre. Au menu de la presse internationale ce matin, la poursuite du conflit entre Israël et le Hamas à Gaza, la visite de Barack Obama à Aung San Suu Kyi, et une info sur la crise de la quarantaine.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
 
On commence cette revue de presse internationale avec la poursuite du conflit entre Israël et les islamistes du Hamas dans la bande de Gaza.
 
Le conflit se poursuit, et avec lui les efforts de la diplomatie internationale pour faire taire les armes. La paix, le dialogue, voilà ce que demande le réalisateur israélien Avner Fainguelernt. Il vit dans un kibboutz tout près de Gaza, et il signe ce matin une tribune sur le site du Yediot Aharanot: «Essayez de parler au Hamas», un plaidoyer à l’intention du gouvernement israélien, qu’il accuse de faire payer à lui et à ses compatriotes, «le prix horrible de la vie sans vitalité». «En tuant le chef du Hamas Ahmmed Al Jabari, tente de se conforter une nouvelle fois dans l’idée qu’il n’y a personne à qui parler côté palestinien». Avner Fainguelernt se désole de ce qu’il tient pour une «tradition» désormais bien établie, côté israélien, et qui consisterait à «assassiner quiconque émerge comme une figure pouvant amener les Palestiniens et les Israéliens à une sorte de solution dans cette région coupée et déchirée». «Les dirigeants israéliens, écrit-il, ont essayé toutes les armes possibles, sauf le dialogue».
 
La paix, le dialogue, voilà ce qu’aurait aimé connaître le Palestinien Jamal Daloo. Il vient de perdre les représentants de quatre générations de sa famille dans l’attaque de sa maison de Gaza. La plus âgée avait 83 ans, le plus jeune deux ans. Sa femme, son fils, sa belle-fille, une de ses sœurs et quatre de ses petits-enfants sont morts. «Ce que disent les Israéliens, ce sont des mensonges, aucun responsable du Hamas n’avait trouvé refuge chez moi», affirme-t-il dans The Independent, après que Tsahal a justifié de cette manière le bombardement de sa maison. «C’est un prétexte, dit-il. Ils - les Israéliens - ne se préoccupent pas de la vie des gens».
 
En Birmanie, Barack Obama a rencontré hier Aung San Suu Kyi. Une visite historique.
C’était la première fois qu’un président américain en exercice se rendait dans le pays,  pour rencontrer, au passage, «la» figure historique de l’opposition birmane, Prix Nobel de la paix comme lui. L’image de cette rencontre ô combien symbolique est partout dans la presse internationale ce matin, notamment à la Une du South China Morning Post de Hong Kong, qui titre sur la façon dont le président américain a salué le léger «frémissement» démocratique birman.
 
Barack Obama poursuit cette tournée asiatique au Cambodge, où il a appelé cette fois le Premier ministre, Hun Sen, à organiser des élections libres et à relâcher les détenus politiques. «Plus de démocratie au Cambodge en particulier, et en Asie en général, plaide cette autre tribune, une lettre ouverte du représentant des victimes des Khmers rouges au président Obama, publiée par The Phonom Penh Post. Une lettre qui demande également  au président Obama de reconnaître la responsabilité américaine dans les bombardements illégaux qui ont coûté la vie à un demi-million de Cambodgiens et créé les conditions du génocide des Khmers rouges.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/01/2018 Cinéma

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

Au menu de cette revue de presse internationale du vendredi 19 janvier : les relations compliquées entre le pouvoir et l'Église catholique en RD Congo, le pont géant de Boris...

En savoir plus

19/01/2018 Donald Trump

"Trump, un an après"

Au menu de la presse française ce vendredi 19 janvier, Libération croit à une renaissance socialiste dans la gauche américaine, Le Figaro célèbre la réconciliation entre l'Élysée...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse internationale

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

Au menu de cette revue de presse internationale du 18 janvier : le sommet franco-britannique de "l'entente cordiale" entre Emmanuel Macron et Theresa May, le rapprochement des...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse française

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

Au menu de cette revue de presse française du 18 janvier 2018 : l'abandon du projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes par le gouvernement, la "diplomatie du tapis"...

En savoir plus

17/01/2018 Revue de presse internationale

"Vaudeville sino-américano-britannique"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 17 janvier : l’accord conclu entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des réfugiés Rohingya, des...

En savoir plus