Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Afrique

L'ex-ministre des Affaires étrangères Daniel Kablan Duncan nommé Premier ministre

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2012

Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé le ministre des Affaires étrangères sortant, Daniel Kablan Duncan, membre du PDCI, au poste de Premier ministre. Le précédent gouvernement avait été dissout le 14 novembre.

Daniel Kablan Duncan, 69 ans, ministre des Affaires étrangères sortant, a été nommé mercredi Premier ministre par le président ivoirien Alassane Ouattara, après la dissolution du gouvernement le 14 novembre, a annoncé la présidence.

Membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, M. Duncan, qui fut déjà Premier ministre de 1993 à 1999 sous la présidence de M. Bédié, a été nommé chef du gouvernement selon un décret signé par M. Ouattara, a annoncé devant la presse Amadou Gon Coulibaly, secrétaire général de la présidence.

Né le 30 juin 1943 à Ouellé, dans le centre de la Côte d'Ivoire, cet économiste, ministre des Affaires étrangères depuis 2011, succède à Jeannot Kouadio Ahoussou, nommé en mars. La "Primature" reste donc aux mains du PDCI, en vertu d'un accord de coalition entre ce parti et le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara.

A l'époque de la formation du précédent gouvernement, M. Duncan avait déjà été cité comme possible Premier ministre.

Alors que le maintien de M. Ahoussou était présenté comme très probable ces derniers jours, "hier (mardi) M. Ouattara a appris à M. Ahoussou qu'il ne restait pas Premier ministre et qu'il nommait M. Duncan", a déclaré à l'AFP une source proche de l'exécutif.

L'ex-Premier ministre avait affirmé à des journalistes mardi soir être prêt au "sacrifice" pour la "cohésion" des Ivoiriens. Magistrat, il avait indiqué avoir "déjà envoyé (sa) robe d'avocat au pressing" au cas où il devrait retrouver son métier.

Le chef de l'Etat a dissous le 14 novembre le gouvernement, officiellement en raison de divisions au sein de la majorité parlementaire issue de la coalition RDR-PDCI.

La présidence a justifié cette dissolution surprise par le fait que le groupe parlementaire PDCI et celui d'un petit parti allié avaient voté en commission contre un projet de loi sur le mariage présenté par le gouvernement, et y a vu une atteinte à la cohésion de l'alliance.

Le président Ouattara est aux commandes depuis avril 2011, après une crise politico-militaire ayant fait environ 3.000 morts à la suite du refus de l'ancien chef de l'Etat Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l'élection de novembre 2010.

AFP

Première publication : 21/11/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le président Alassane Ouattara dissout le gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)