Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

Afrique

L'ex-ministre des Affaires étrangères Daniel Kablan Duncan nommé Premier ministre

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2012

Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé le ministre des Affaires étrangères sortant, Daniel Kablan Duncan, membre du PDCI, au poste de Premier ministre. Le précédent gouvernement avait été dissout le 14 novembre.

Daniel Kablan Duncan, 69 ans, ministre des Affaires étrangères sortant, a été nommé mercredi Premier ministre par le président ivoirien Alassane Ouattara, après la dissolution du gouvernement le 14 novembre, a annoncé la présidence.

Membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, M. Duncan, qui fut déjà Premier ministre de 1993 à 1999 sous la présidence de M. Bédié, a été nommé chef du gouvernement selon un décret signé par M. Ouattara, a annoncé devant la presse Amadou Gon Coulibaly, secrétaire général de la présidence.

Né le 30 juin 1943 à Ouellé, dans le centre de la Côte d'Ivoire, cet économiste, ministre des Affaires étrangères depuis 2011, succède à Jeannot Kouadio Ahoussou, nommé en mars. La "Primature" reste donc aux mains du PDCI, en vertu d'un accord de coalition entre ce parti et le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara.

A l'époque de la formation du précédent gouvernement, M. Duncan avait déjà été cité comme possible Premier ministre.

Alors que le maintien de M. Ahoussou était présenté comme très probable ces derniers jours, "hier (mardi) M. Ouattara a appris à M. Ahoussou qu'il ne restait pas Premier ministre et qu'il nommait M. Duncan", a déclaré à l'AFP une source proche de l'exécutif.

L'ex-Premier ministre avait affirmé à des journalistes mardi soir être prêt au "sacrifice" pour la "cohésion" des Ivoiriens. Magistrat, il avait indiqué avoir "déjà envoyé (sa) robe d'avocat au pressing" au cas où il devrait retrouver son métier.

Le chef de l'Etat a dissous le 14 novembre le gouvernement, officiellement en raison de divisions au sein de la majorité parlementaire issue de la coalition RDR-PDCI.

La présidence a justifié cette dissolution surprise par le fait que le groupe parlementaire PDCI et celui d'un petit parti allié avaient voté en commission contre un projet de loi sur le mariage présenté par le gouvernement, et y a vu une atteinte à la cohésion de l'alliance.

Le président Ouattara est aux commandes depuis avril 2011, après une crise politico-militaire ayant fait environ 3.000 morts à la suite du refus de l'ancien chef de l'Etat Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l'élection de novembre 2010.

AFP

Première publication : 21/11/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le président Alassane Ouattara dissout le gouvernement

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)