Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

Afrique

L'ex-ministre des Affaires étrangères Daniel Kablan Duncan nommé Premier ministre

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2012

Le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé le ministre des Affaires étrangères sortant, Daniel Kablan Duncan, membre du PDCI, au poste de Premier ministre. Le précédent gouvernement avait été dissout le 14 novembre.

Daniel Kablan Duncan, 69 ans, ministre des Affaires étrangères sortant, a été nommé mercredi Premier ministre par le président ivoirien Alassane Ouattara, après la dissolution du gouvernement le 14 novembre, a annoncé la présidence.

Membre du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-président Henri Konan Bédié, M. Duncan, qui fut déjà Premier ministre de 1993 à 1999 sous la présidence de M. Bédié, a été nommé chef du gouvernement selon un décret signé par M. Ouattara, a annoncé devant la presse Amadou Gon Coulibaly, secrétaire général de la présidence.

Né le 30 juin 1943 à Ouellé, dans le centre de la Côte d'Ivoire, cet économiste, ministre des Affaires étrangères depuis 2011, succède à Jeannot Kouadio Ahoussou, nommé en mars. La "Primature" reste donc aux mains du PDCI, en vertu d'un accord de coalition entre ce parti et le Rassemblement des républicains (RDR) de M. Ouattara.

A l'époque de la formation du précédent gouvernement, M. Duncan avait déjà été cité comme possible Premier ministre.

Alors que le maintien de M. Ahoussou était présenté comme très probable ces derniers jours, "hier (mardi) M. Ouattara a appris à M. Ahoussou qu'il ne restait pas Premier ministre et qu'il nommait M. Duncan", a déclaré à l'AFP une source proche de l'exécutif.

L'ex-Premier ministre avait affirmé à des journalistes mardi soir être prêt au "sacrifice" pour la "cohésion" des Ivoiriens. Magistrat, il avait indiqué avoir "déjà envoyé (sa) robe d'avocat au pressing" au cas où il devrait retrouver son métier.

Le chef de l'Etat a dissous le 14 novembre le gouvernement, officiellement en raison de divisions au sein de la majorité parlementaire issue de la coalition RDR-PDCI.

La présidence a justifié cette dissolution surprise par le fait que le groupe parlementaire PDCI et celui d'un petit parti allié avaient voté en commission contre un projet de loi sur le mariage présenté par le gouvernement, et y a vu une atteinte à la cohésion de l'alliance.

Le président Ouattara est aux commandes depuis avril 2011, après une crise politico-militaire ayant fait environ 3.000 morts à la suite du refus de l'ancien chef de l'Etat Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite à l'élection de novembre 2010.

AFP

Première publication : 21/11/2012

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le président Alassane Ouattara dissout le gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)