Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

Moyen-orient

Statu quo dans les négociations de trêve entre Israël et le Hamas

© AFP | Hillary Clinton et Benjamin Netanyahou, le 20 novembre, à Jérusalem

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/11/2012

Au terme d’une nouvelle journée d'affrontements, le Hamas a tempéré l'imminence d'une trêve avec Israël. À Jérusalem, Hillary Clinton a réaffirmé l'engagement "inébranlable" des États-Unis envers l'État hébreu.

Tandis qu’une trêve semblait imminente, les hostilités ont redoublé mardi 20 novembre, au septième jour des affrontements entre le Hamas et Israël. Deux Israéliens ont été tués dont un soldat de Tsahal - le premier depuis le début de l’offensive - par une roquette qui s'est abattue sur le sud de l’État hébreu. Plus tôt dans la journée, un autre projectile visant pour la seconde fois Jérusalem a atterri a proximité de la Ville Sainte, sans faire de blessés.

Côté palestinien, 26 personnes ont trouvé la mort dans de nouveaux raids et bombardements israéliens. Le représentant palestinien auprès de l'ONU, Riyad Mansour, fait état de plus de 140 morts et de plus de 950 blessés dans la bande de Gaza depuis le lancement de l'opération "Pilier de défense" le 14 novembre.

Clinton affiche un soutien "inébranlable" à Israël

MISE EN GARDE CONTRE UNE OPÉRATION TERRESTRE

Le numéro un de la branche armée du Hamas, Mohammad Deïf, a mis en garde Israël contre une opération terrestre à Gaza, menaçant de capturer des soldats israéliens, dans un rare message audio.

Un haut responsable gouvernemental israélien avait indiqué dans la matinée que l'Etat hébreu avait provisoirement repoussé l'option d'une offensive terrestre sur Gaza.

Sur le front diplomatique, le président égyptien, Mohamed Morsi, a annoncé le début d’un cessez-le-feu pour mardi soir avant de faire marche arrière en déclarant simplement "espérer" qu'une trêve surviendra "bientôt" dans le conflit. Le Hamas a également tempéré, mardi soir, les rumeurs sur l'imminence d'une trêve en soulignant qu'elle ne pourrait être annoncée que par l'Égypte et appelant les groupes armés palestiniens à "continuer à riposter aux crimes israéliens".

Arrivée en soirée à Jérusalem, la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton s'est entretenue avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, et a assuré que l'engagement des États-Unis pour la sécurité d'Israël était "inébranlable". "Je pense qu'il est essentiel d'obtenir une désescalade de la situation à Gaza", a ajouté la chef de la diplomatie américaine, qui doit se rendre, mercredi, en Cisjordanie pour rencontrer le président palestinien, Mahmoud Abbas.

Dans l'attente d'une réponse israélienne

Plusieurs responsables égyptiens ont affirmé dans le même temps attendre une réponse israélienne à une proposition du Caire pour une trêve.



Côté israélien, un responsable cité par la radio militaire a fait état de progrès dans les négociations mais sans donner davantage de détails. "Je ne peux vous donner l'heure [de la trêve]", a répondu de son côté à l'AFP un responsable gouvernemental sous couvert de l'anonymat.

Benjamin Netanyahu a cependant déclaré que son pays tendait "une main vers ses voisins désireux de faire la paix avec lui" et de l'autre main brandissait une "épée" vers ceux qui veulent sa destruction.

Dans la matinée, le Premier ministre israélien a rencontré le ministre allemand des Affaires étrangères et lui a dit que l'État hébreu cherchait à assurer un accord de "long terme" qui garantirait la fin de la contrebande de roquettes vers la bande de Gaza.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 21/11/2012

  • PROCHE-ORIENT

    L'arsenal iranien du Hamas, un casse-tête pour Israël

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le Hamas annonce une trêve, Israël dément

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Comment le Hamas entretient sa popularité auprès des Gazaouis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)