Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

FRANCE

Les victimes de viol signent le "Manifeste des 313"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/11/2012

En 1971, 343 femmes signaient dans Le Nouvel Observateur le "Manifeste des 343 salopes" dans lequel elles reconnaissaient avoir avorté. Jeudi, l'hebdomadaire publie cette fois l'appel de 313 femmes déclarant avoir été violées.

Quarante et un ans après avoir publié le "Manifeste des 343 salopes" rédigé par Simone de Beauvoir pour faire avancer la cause de l’avortement, le Nouvel Observateur publie dans son édition de jeudi le "Manifeste des 313", signé de la main de plus de 300 femmes qui déclarent toutes avoir été violées. Un "acte politique" pour "briser le silence" et interpeller les pouvoirs publics sur les "stéréotypes" entourant ce crime.

La couverture du Nouvel Obs' en 1971

À l'origine du manifeste dont elle est la première signataire, la féministe et militante de la gauche radicale Clémentine Autain. "Il est temps de libérer la parole, condition sine qua non pour en finir avec le viol. Nous voulons briser le silence sur ces millions de femmes violées. Je déclare que je suis l'une d'elles. Je déclare avoir été violée. Le dire publiquement, ensemble, est un acte politique", y écrit-elle.

Une femme est violée toutes les huit minutes en France

Elles sont donc 313 à évoquer publiquement ce traumatisme. Parmi elles figurent les noms de l'ex-championne de tennis Isabelle Demongeot et de Marie-Laure de Villepin, ancienne épouse de l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin, en passant par l'auteur et scénariste Frédérique Hébrard.

Ce texte, publié à quelques jours de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, rappelle qu'"en France, une femme est violée toutes les huit minutes" et que trop de clichés entourent cet acte criminel. 80 % des viols restent aujourd'hui, en effet, commis par un proche - conjoint, amant, père, grand-père, ami de la famille. Une réalité bien loin du stéréotype selon lequel le violeur est un psychopathe violent entraînant sa victime en minijupe dans une ruelle obscure. Selon les associations, 75 000 à 100 000 personnes sont violées chaque année en France.

 

Première publication : 21/11/2012

  • FRANCE

    Dix acquittements dans le procès des viols collectifs

    En savoir plus

  • TUNISIE

    "Violée par des policiers tunisiens, ma fiancée est accusée d’attentat à la pudeur"

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Le viol filmé d'une adolescente crée la stupeur en Afrique du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)