Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

FRANCE

Les victimes de viol signent le "Manifeste des 313"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/11/2012

En 1971, 343 femmes signaient dans Le Nouvel Observateur le "Manifeste des 343 salopes" dans lequel elles reconnaissaient avoir avorté. Jeudi, l'hebdomadaire publie cette fois l'appel de 313 femmes déclarant avoir été violées.

Quarante et un ans après avoir publié le "Manifeste des 343 salopes" rédigé par Simone de Beauvoir pour faire avancer la cause de l’avortement, le Nouvel Observateur publie dans son édition de jeudi le "Manifeste des 313", signé de la main de plus de 300 femmes qui déclarent toutes avoir été violées. Un "acte politique" pour "briser le silence" et interpeller les pouvoirs publics sur les "stéréotypes" entourant ce crime.

La couverture du Nouvel Obs' en 1971

À l'origine du manifeste dont elle est la première signataire, la féministe et militante de la gauche radicale Clémentine Autain. "Il est temps de libérer la parole, condition sine qua non pour en finir avec le viol. Nous voulons briser le silence sur ces millions de femmes violées. Je déclare que je suis l'une d'elles. Je déclare avoir été violée. Le dire publiquement, ensemble, est un acte politique", y écrit-elle.

Une femme est violée toutes les huit minutes en France

Elles sont donc 313 à évoquer publiquement ce traumatisme. Parmi elles figurent les noms de l'ex-championne de tennis Isabelle Demongeot et de Marie-Laure de Villepin, ancienne épouse de l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin, en passant par l'auteur et scénariste Frédérique Hébrard.

Ce texte, publié à quelques jours de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, rappelle qu'"en France, une femme est violée toutes les huit minutes" et que trop de clichés entourent cet acte criminel. 80 % des viols restent aujourd'hui, en effet, commis par un proche - conjoint, amant, père, grand-père, ami de la famille. Une réalité bien loin du stéréotype selon lequel le violeur est un psychopathe violent entraînant sa victime en minijupe dans une ruelle obscure. Selon les associations, 75 000 à 100 000 personnes sont violées chaque année en France.

 

Première publication : 21/11/2012

  • FRANCE

    Dix acquittements dans le procès des viols collectifs

    En savoir plus

  • TUNISIE

    "Violée par des policiers tunisiens, ma fiancée est accusée d’attentat à la pudeur"

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Le viol filmé d'une adolescente crée la stupeur en Afrique du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)