Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

Economie

Chypre est parvenue à un accord sur une aide financière avec la troïka

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/11/2012

Selon l'agence nationale chypriote, le gouvernement a trouvé un accord sur une aide financière avec la troïka (UE, BCE, FMI). Victime collatérale de la crise grecque, Chypre estime avoir besoin de 17 milliards d'euros pour se remettre à flots.

 

Chypre, dont l'économie est durement affectée par les retombées de la crise en Grèce, est parvenue jeudi 22 novembre à un accord sur une aide financière avec la troïka (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international), a annoncé l'agence nationale chypriote CNA. "Une conclusion positive aux négociations entre la troïka et le gouvernement a été trouvée vers 20 heures [18 heures GMT]", a précisé l'agence. Une annonce formelle est attendue plus tard dans la soirée, a indiqué la télévision publique. Mais des responsables n'ont pas pu confirmer quand elle aurait lieu.
 
Chypre, qui assure actuellement la présidence de l'Union européenne, avait un peu plus tôt dans la journée précisé le montant de l'aide internationale dont elle juge avoir besoin pour surmonter la crise de sa dette et de son secteur bancaire. "Le montant s'élève à 17 milliards d'euros. C'est ce que nous avons dit par le passé si l'on considère que les banques ont besoin de 10 milliards", avait ainsi annoncé Vassos Shiarly, le ministre chypriote des Finances.
 
Mesures d'austérité
 
Le plan d'aide devrait s'échelonner sur une période de quatre ans, de 2012 à 2016. Des représentants des trois institutions internationales sont à Chypre depuis le 9 novembre afin de négocier les détails des mesures d'austérité que ce petit pays de la zone euro devra prendre en échange de l'aide financière internationale. Avec cet accord, Chypre devient le cinquième pays de la zone euro à bénéficier d'un plan de sauvetage international après la Grèce, l'Irlande, le Portugal et l’Espagne.
 
Selon les chiffres présentés au Parlement dans le cadre du budget de 2013, le PIB de Chypre devrait reculer de 2,4 % cette année, de 3,5 % en 2013, puis de 1,3 % en 2014, alors que le chômage devrait atteindre les taux records de 13,8 % en 2013 et de 14,2 % en 2014, contre 7,9 % en 2011.
 
FRANCE 24 avec dépêches
 

 

Première publication : 22/11/2012

  • UNION EUROPÉENNE

    Chypre à la tête de l’UE, présidence de tous les dangers

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    La zone euro et le Fonds monétaire international envisagent d'aider Chypre

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Chypre demande l'aide financière de l'UE

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)